Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Berne mardi 30 janvier 18h - Rassemblement unitaire "Contre l’extinction des lumières"

lundi 29 janvier 2018

Cet événement fédérateur, organisé par le Syndicat Suisse des Mass media (SSM), l’Union syndicale suisse et syndicom et d’autres partenaires et alliés, commencera à 18h sur la Place fédérale à Berne et se terminera vers 19h30.

Ensemble pour défendre le service public, les emplois et la démocratie !

L’initiative pour la suppression de la redevance, dite "No Billag", vise à interdire tout financement des médias par la Confédération et la mise aux enchères des concessions radio et télévision.
Pour les médias audiovisuels, la couverture de l’actualité locale coûte cher et rapporte peu. C’est aussi pour cette raison que la Confédération finance les médias de service public régionaux et nationaux.
Le texte de l’initiative menace non seulement l’existence de la Société suisse de radiodiffusion et télévision (SSR), mais aussi celle de nombreuses stations de radio et de télévision régionales.

Tirer la prise des médias publics, c’est supprimer 13’500 postes de travail (directs et indirects) en Suisse.

La disparition des médias publics s’ajouterait à une presse écrite décimée.
Quoi que l’on pense des médias, peut-on laisser la Suisse sans voix ?

NON à la mort de la radiotélévision suisse
NON à la disparition de quelques 13’500 emplois
NON à la privatisation des programmes

NON à No Billag le 4 mars

Berne sur la Place fédérale - mardi 30 janvier à 18h

Rassemblement citoyen de toutes les personnes attachées au service public audiovisuel en Suisse : auditeurs et auditrices, téléspectateurs et téléspectatrices, personnel de la SSR et des radios-tv régionales dépendant de la redevance, prestataires de service de l’audiovisuel public, artistes, représentants et représentantes des milieux politique, associatif et syndical, citoyens et citoyennes, etc.

Le SSM est déterminé à se battre, avec vous, pour préserver le service public audiovisuel et la production culturelle dans ce pays, ses emplois et ses savoir-faire.

Le service public nous appartient, pas question de le vendre.
Non au grounding de la radiotélévision publique !



Derniers articles