Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Communiqué de presse

de l’Association Suisse Cuba

vendredi 10 septembre 2010 par Claude REYMOND

La guerre larvée, et ignominieusement criminelle, que le gouvernement des Etats-Unis d’Amérique mène impunément depuis de longues décennies contre le peuple cubain, doit impérativement cesser !

en lien avec de précédentes interventions


A l’instar de très nombreuses organisations de solidarité avec Cuba partout dans le monde, telles que le Comité International pour la Liberté des Cinq Cubains et l’Association de solidarité Cuba Si France Provence,

Le comité de l’Association Suisse Cuba, section de Genève, déclare concernant :

1 – les Cinq citoyens cubains prisonniers politiques aux Etats-Unis :

Le 12 septembre prochain, 12 ans se seront écoulés depuis l’injuste détention de Gerardo Hernández, Ramón Labañino, René González, Antonio Guerrero et Fernando González, nos Cinq frères prisonniers politiques aux Etats-Unis pour y avoir lutté contre le terrorisme.
Douze ans, au cours desquels Gerardo, Ramón, et Antonio sont restés enfermés dans des prisons de haute sécurité. Douze ans que René et Gerardo n’ont pas pu voir leurs épouses. Douze ans que les Cinq furent obligés de rester plus de 635 jours dans des cellules d’isolement absolu.

Douze ans de douleur pour cinq familles cubaines qui ont vu croître leurs enfants sans la protection de leurs pères qui n’ont pas pu prendre congés de leurs familles avec le réconfort de leurs enfants. Douze ans de visas manipulés sans pouvoir connaître la date de « l’autorisation bénite » pour leur rendre visite la prochaine fois. Douze ans de honte pour la justice du pays qui prétend dicter au monde entier un cours magistral en matière de droits humains.

Le Comité de l’Association Suisse Cuba se joint à la Journée Internationale qui commence le 12 septembre et qui symboliquement s’étendra jusqu’au 8 octobre, date de la chute au combat du Che, un moment de la bataille permanente pour la vérité, la justice et la liberté des Cinq.

Au cours de cette Journée, il sera rappelé au monde que le 21 septembre 1976, l’ex-chancelier chilien Orlando Letelier et sa secrétaire, la jeune étasunienne Ronnie Moffitt furent assassinés à Washington DC. On dénoncera aussi une fois de plus que le 6 octobre, il y a de cela 34 ans, a explosé en plein vol sur les cotes de la Barbade, un avion civil de Cubana de Aviación provoquant ainsi la mort de ses 73 passagers, un attentat dont les auteurs avoués, Orlando Bosch et Posada Carriles jouissent des privilèges octroyés par les différentes administrations des Etats-Unis, se baladent librement dans les rues de Miami et sont traités comme des « citoyens honorables » alors que ce sont des criminels internationaux.

Le 4 septembre dernier, 13 ans après la mort de Fabio Di Celmo, jeune italien qui avec seulement 32 ans a vu sa vie fauchée par la bombe que Luis Posada Carriles ordonna de poser lors des attentats d’hôtels à La Havane en 1997, nous nous sommes joints aux initiatives des amis solidaires de partout dans le monde.

Au nom de la mémoire de Fabio, des victimes de la Barbade, de tous ceux qui ont connu la mort et la mutilation au cours des actions des groupes terroristes retranchés à Miami, au nom du droit de nos peuples de vivre en Paix, nous levons nos voix avec tous les hommes et toutes les femmes honnêtes du monde entier en renouvelant l’engagement de continuer de multiplier nos efforts, jour après jour, pas à pas, de manière qu’ensemble nous obtenions le retour rapide des Cinq Cubains chez eux, avec leurs familles et leur Patrie.

Demandons au Président Obama de mettre Fin de l’Injustice et d’ordonner la Libération maintenant des Cinq Patriotes Cubains !

Pour connaître les dernières nouvelles sur l’affaire, visiter le site : www.thecuban5.org

<http://www.thecuban5.org/>


2 – l’ignoble blocus économique, financier et commercial que Washington impose à Cuba depuis 48 ans.

Nous condamnons avec indignation la décision du gouvernement des Etats-Unis de prolonger d’un an encore le blocus criminel qu’il impose à Cuba depuis presque 50 ans pour l’unique raison que ce petit pays, malgré les pressions et les attaques de toutes sortes qu’il exerce sur lui, a décidé de défendre son indépendance, sa souveraineté et les choix de son peuple.

Malgré les déclarations fracassantes de sa campagne et du début de son mandat, Barack Obama continue la politique de ses prédécesseurs envers Cuba : blocus criminel contre le peuple cubain et privilèges assurés pour les émigrés illégaux qui, une fois aux USA, acceptent de calomnier leur propre pays.

Les raisons invoquées par la Maison Blanche pour continuer à perpétrer leur crime en toute bonne conscience sont que « la prorogation de l’embargo pour un délai d’un an correspond aux intérêts nationaux des Etats-Unis », a déclaré Barack Obama.

Cuba, donc, si l’on en croit le président étasunien, menacerait la sécurité de l’empire le plus puissant du monde. Il suffit de comparer l’étendue géographique des deux pays, le nombre de leurs habitants respectifs, leur puissance militaire, pour avoir une idée précise de ce que vaut cette affirmation... Nous pouvons encore ajouter à cela le fait que jamais Cuba n’a perpétré ou soutenu un quelconque attentat sur le sol des Etats-Unis alors que la plupart de ceux qui ont été mis en œuvre à Cuba ont été conçus et soutenus sur le sol des Etats-Unis par la mafia anti-cubaine de Miami dont on connaît les appuis en haut lieux...

Pour toutes ces raisons et bien d’autres, l’Association Suisse Cuba réaffirme sa condamnation d’une politique basée sur la mauvaise foi et indigne d’un pays démocratique, ainsi que son soutien ferme à la Révolution Cubaine, au gouvernement et au peuple cubains, dans leur lutte pour la survie de leur pays, son indépendance, son autodétermination, garantie en principe par la Charte des Nations Unies, pour la survie de l’espèce humaine , la dignité de l’homme et le partage des richesses matérielles et culturelles.

Fait à Genève, le 8 septembre 2010

Le comité de l’Association Suisse-Cuba, section de Genève.



Derniers articles