Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

au sujet des non-jeûneurs à Aïn El-Hammam

favoriser la reconstitution de la force de travail est indispensable

le « sacré » ne peut pas affaiblir la créature sans nier la VIE

mardi 14 septembre 2010 par Claude REYMOND

Hocine Hocini, 47 ans, et Salem Fellak, 34 ans, deux ouvriers Algériens originaires d’Ain El Hammam, ont été surpris pendant le Ramadan en train de boire de l’eau par des policiers qui ont immédiatement procédé à leur arrestation « pour non-observation du jeûne »


Des mouvements et organisations internationales rappellent à l’Algérie qu’elle a ratifié les traités internationaux relatifs aux droits de l’homme et notamment le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels.

El-Watan informe que sur les deux prévenus l’un est de confession chrétienne.

La Commission internationale de la CGAS a reçu un appel de mobilisation afin de s’opposer au procès prévu le 21 septembre et à l’inculpation « de ne pas avoir respecté le Ramadan ».


Les employeurs ont l’obligation à fournir aux salarié-e-s les moyens de réaliser leur travail dans de bonnes conditions, et par les très grosses chaleurs des bouteilles d’eau sont souvent mises à la disposition.

En rappelant que le travailleur a la responsabilité de prêter la meilleure attention à sa santé et de veiller à ne pas la compromettre, nous signalerons que la plus part des entrepreneurs suisses facilitent la VIE de nos collègues musulmans pendant la période du Ramadan, avec des aménagements temporaires de leurs conditions de travail. Ainsi tant le rapport de travail que l’entreprise humaine sont confortés.

Dès lors, tant surpris par les faits rapportés d’Algérie, nous allons solliciter l’autorité de la Mosquée de Genève à leur égard et l’inviter à prendre position en faveur du principe qu’il faut protéger la vie ET favoriser la reconstitution de la force de travail lorsque celle-ci est fortement mise à contribution.

PDF - 148.9 ko
2010-09-23cgas_FCIMg_reconstitution_de_la_force_de_travail.pdf

Publié par Le Courrier du 6 octobre 2010

ALGÉRIE

Relaxe dans le procès des non-jeûneurs durant le ramadan

Le tribunal d’Ain El Hammam, en Kabylie, a prononcé
hier la relaxe en faveur de deux prévenus algériens de
confession chrétienne, Hocine Hocini et Salem Fellak,
accusés d’avoir rompu le jeûne durant le mois du ramadan.

Amnesty International a pour sa part appelé
l’Algérie à respecter la liberté de conscience et de religion
et à abandonner toutes les poursuites judiciaires
engagées contre les citoyens qui n’ont pas fait le jeûne
durant le mois de ramadan. L’organisation engage par
ailleurs les autorités à abroger les dispositions du Code
pénal algérien dont la formulation vague permet de
poursuivre ceux qui ne se conforment pas aux normes
religieuses et sociales en Algérie.

Dans son verdict, le tribunal d’Ain El Hammam a
rejeté les accusations du procureur qui avait requis le 21
septembre trois ans de prison ferme à l’encontre des
deux prévenus de confession chrétienne. « Ils sont sortis
libres et soulagés du palais de justice. Les deux prévenus
n’ont d’ailleurs pas caché leur joie par rapport à
cette issue heureuse de ce procès honteux », écrivait
hier le quotidien algérien El Watan, sur son site internet.

« Je remercie tous les citoyens qui se sont mobilisés
pour que l’injustice soit bannie dans notre pays », a déclaré
Hocine Hocini après l’annonce du verdict. « Après
un feuilleton judiciaire qui a tenu en haleine toute
l’Algérie, le tribunal d’Ain El Hamma a finalement
coupé court aux rêveries fanatiques de certains cercles
officiels qui voulaient bien mettre en prison ces deux citoyens
 », écrit El Watan.

Pour de nombreux observateurs, poursuit le journal
algérien, la mobilisation internationale a été pour
beaucoup dans la relaxe de Hocine Hocini et Salem Fellak.
De leur côté, les cinq avocats de la défense ont salué
« une victoire de la justice contre l’arbitraire ». Des
centaines de personnes s’étaient rassemblées à l’extérieur
du tribunal pour clamer haut et fort leur soutien
aux deux non jeûneurs. D’autres procès de citoyens
non jeûneurs s’ouvriront prochainement à Béjaia et
Larbâa Nath Irathen. APIC


La CGAS - qui n’a toujours pas reçu de réponse à sa lettre adressée à Fondations Culturelle Islamique et Mosquée de Genève - a réceptionné une invitation de l’UOMG pour des manifestations qui se dérouleront le 6 novembre 2010 et placées sous le thème « L’islam à Genève, parlons-en. Dialoguer c’est partager. ».

PDF - 471.6 ko
2010-10-19uomg_CGAS_invitation_2010-11-06-re6605.pdf

Nous avons donc procédé à un échange d’informations le 28 octobre 2010 avec l’organisatrice Union des Organisations Musulmanes de Genève (UOMG). Sa vice-présidente nous informait vouloir interpeller son comité prochainement puisqu’elle se déclare soucieuse « de ce problème des travailleurs et des travailleuses ». Nous l’en remercions.



Derniers articles