Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Adoptées

Articles de cette rubrique

Manifeste syndical pour une autre politique cantonale en matière de chômage

il est temps de changer radicalement de cap et de développer une autre politique cantonale en matière de chômage et d’emploi, basée sur la création d’emplois et une vraie protection sociale pour ceux et celles qui risquent d’être exclu-e-s durablement du marché du travail

Sans-papiers : stop à l’hypocrisie !

Le Comité CGAS du 24 mars 2011 a décidé de soutenir la pétition en faveur des sans-papiers
Qui sont les sans-papiers ?
Les sans-papiers sont des personnes qui ont une identité et un passeport, mais résident en Suisse sans autorisation de séjour. L’écrasante majorité travaille, et certain-e-s paient leurs impôts et cotisent aux assurances sociales. Ils et elles construisent nos routes et maisons, s’occupent de nos enfants, malades et personnes âgées, travaillent dans nos champs, hôtels et restaurants, (...)

droits syndicaux et révision du Code des obligations

Il s’agit plus de protéger une liberté fondamentale. Sensibles aux
difficultés pratiques que pose la réintégration, en termes notamment de sécurité
juridique, nous sommes d’avis qu’il est préférable pour ces personnes
d’adopter un régime de nullité du congé, dans le même esprit que celui qui
est consacré par l’art. 336c CO relatif au licenciement en temps inopportun.

à ce jour aucune maladie psychique n’a jamais été expliquée par un quelconque mécanisme pathologique

Les rentes octroyées en raison d’un syndrome sans pathogenèse ni étiologie claires et sans constat de déficit organique seront réexaminées dans un délai de trois ans

consultation sur le 2e paquet de mesures de la 6e révision de la LAI

nous sommes d’avis qu’il faut

  1. augmenter sans retard de 0,25% les cotisations des travailleurs et employeurs,
  2. jusqu’à la promulgation d’une loi sur les quotas de places de travail réservées aux personnes souffrant d’un handicap, astreindre les employeurs - qui n’intègrent pas ou ne conservent pas des personnes handicapées au sein de leur personnel - à contribuer par un 0,25% supplémentaire au financement de l’AI.
0 | ... | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | ... | 70