Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

NON à la loi sur l’université

parce que :

Augmentation des taxes : discriminatoire et illégitime

Autonomie de l’Université ? Un réel marché de dupes

Le personnel ? Flexibilité et précarité pour la majorité

Etatiser les coûts, privatiser les bénéfices

Liberté académique en danger

Articles de cette rubrique

la loi est passée aux urnes par inertie

...Ma requête serait que vous continuiez à remplir le rôle que vous jouez dans notre société, c’est-à-dire d’être les porte-parole de ceux qu’on écoute pas, surtout les étudiants et le personnel précaire de l’Uni...

Communiqué de presse du comité référendaire contre la loi sur l’Université

Le comité unitaire contre la nouvelle loi sur l’Université prend acte de l’adoption de la nouvelle loi.
Nous regrettons que les arguments portant sur la pseudo autonomie, le côté vital de la loi pour que l’université fonctionne et l’unanimité politique aient pris le dessus.
Nous déplorons la différence de moyens à disposition pour les promoteurs-trices de cette loi et le comité référendaire.
Nous appelons toutes les personnes qui défendent le droit aux études, les conditions de travail et la démocratie (...)

Pourquoi un libéral votera contre la nouvelle loi genevoise sur l’Université

Genève, le 20 Novembre 2008 C’est être libéral que de vouloir que la connaissance – qui rend libre – soit accessible à tous, sans restriction ni confiscation par des groupes d’intérêt privés. La mission de l’Université de Genève est de diffuser la science et l’esprit critique dans la population. Et dans ce domaine, le Conseil d’État a fait preuve d’une légèreté comparable à celle qu’il a montrée dans l’affaire du Cycle d’Orientation. Car dire que la nouvelle loi va introduire de l’« éthique » à (...)

Vous a-t-on demandé votre avis avant d’offrir 68 milliards à l’UBS ?

Non !

Mais, votre avis, vous pouvez le faire valoir lorsqu’on offre la recherche universitaire aux intérêts privés.

abus manifeste du Conseil d’Etat

COMMUNIQUE DE PRESSE
Lors de différentes interventions, le chef du DIP a exhorté la population a faire confiance à la tête du DIP et au Conseil d’Etat pour que les largesses contenues dans la nouvelle loi sur l’université soumise au peuple le 30 novembre ne donnent pas lieu à des abus.
La décision du TA d’annuler la votation sur le CO suite à l’abus manifeste du Conseil d’Etat en matière d’information des électeurs montre on ne peut plus clairement : que l’exhortation à la confiance ne peut pas se (...)

0 | 5