Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Tribune de Genève : une solidarité exemplaire

jeudi 10 décembre 2009 par _information fournie par la composante

Lausanne, 10.12.2009

Depuis qu’un accord pour un plan social entre la direction d’Edipresse
et les représentants des rédactions a été trouvé, l’intérêt public pour
le destin des journalistes et des journaux concernés par la
restructuration annoncée le 9 octobre dernier, s’est très affaibli.

Toutefois, leur situation est loin de s’être améliorée. La phase plus
ardue ne fait que commencer maintenant que les mesures prévues par la
restructuration entrent en vigueur, puisque c’est sur le dos des
journalistes et collaborateurs que pèsent tous les effets négatifs des
licenciements et des réductions du temps de travail.

Tout au long du mois de négociation avec la direction d’Edipresse, la
rédaction du quotidien genevois a fait preuve d’une grande solidarité
aussi bien à l’interne - où 23 personnes avaient proposé de baisser
leur temps de travail afin de sauver des postes - qu’à l’externe - en
participant à toutes les manifestations organisées devant la Tour
Edipresse à Lausanne. La rédaction a accompli un énorme effort.

C’est grâce à ces efforts, à cette prise de risque, à cette solidarité que
les dégâts ont été limités. Non pas grâce à la générosité de la
direction. A la Tribune, presque tous les postes ont été sauvés. Tous,
sauf un. « Un de trop », affirme-t-on à la rédaction. Et un deuxième
poste a aussi été perdu par la suite, à cause d’une réduction trop
importante du temps de travail - et donc du salaire - qui a obligé un
autre salarié à devoir quitter la rédaction.

comedia salue l’action courageuse que la rédaction de la Tribune de
Genève a décidé de mener cet après-midi. C’est un signe que la
solidarité mise en avant tout au long des semaines passées n’était ni
une façade, ni simplement un moyen pour sauver son poste. Cette
solidarité que l’on retrouve encore aujourd’hui, quand les noms des
personnes touchées directement par la réorganisation sont connus,
prouve que les journalistes de la rédaction sont véritablement attachés
à leur travail, à la rédaction, au bien-être du journal. Sauver des
postes, c’est en effet aussi préserver la santé au travail et garantir
la qualité de la presse. D’ores et déjà, les journalistes sont appelés
à fournir un journal de qualité avec beaucoup moins de ressources.
comedia se demande jusqu’à quand cette situation sera encore soutenable
et quelles nouvelles pressions la direction exercera sur ses
collaborateurs l’année prochaine . Préoccupée par ces soucis, la
rédaction donne aujourd’hui un signal fort.

Pour plus de renseignements : Fabia Bottani, secrétaire régionale Presse écrite et médias
électroniques : 076 512 98 36