Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

NON et NON à l’inscription de la double peine dans la Constitution

Avec l’initiative et le contre-projet, un-e étranger/ère devient un-e citoyen/ne de seconde catégorie, qui, pour un délit (allant du crime au désordre sur la voie publique ou encore à l’« abus » d’aide sociale) sera automatiquement renvoyé-e, sans tenir compte de la gravité de l’infraction commise, des antécédents de la personne condamnée, des circonstances entourant l’infraction ou liées à son auteur, de ses liens sociaux et familiaux en Suisse, de son âge, de ses liens avec son pays d’origine, etc. La famille de la personne ayant commis un délit sera de surcroît elle aussi sanctionnée, même si elle est innocente.

Voir plus particulièrement http://www.stopexclusion.ch/

voir aussi ce quel’UDC vous cache...

Articles de cette rubrique

pour l’organisation d’un rassemblement le 28 novembre

Quelque soit l’issue du scrutin du 28 novembre, le combat contre le racisme et la xénophobie, ceux qui les propagent et le système qui les génère doit continuer !
C’est pourquoi la Gauche Anticapitaliste lance un appel pour un rassemblement le 28 novembre à la Place Neuve à 15h30 (voir flyer ci-joint).
Nous vous proposons d’en faire un appel large et commun et de modifier le flyer dans ce sens ; une réunion de préparation à ce rassemblement est prévue mercredi 24 novembre à 18h au bistrot de la (...)

6 novembre 2010 16h à 18h = rassemblement

Au même moment, des actions auront lieu à Lausanne, à Fribourg, et dans d’autres villes de Suisse, pour soutenir le 2 x non à l’initiative de l’UDC « Pour le renvoi des étrangers criminels » et au contre-projet du parlement à cette initiative

la Suisse est-elle raciste ?
4 novembre 2010 = conférence à 20h

politique migratoire en Suisse, et de la criminalisation des étrangers en Europe

NON à l’initiative sur le renvoi des criminels étrangers, NON au contre-projet

2X non à la discrimination
La Suisse compte une population étrangère de 1,8 millions de personnes, qui sont souvent nées en Suisse ou qui y vivent de longue date. Ce sont nos amis, nos collègues, des membres de nos familles, nos voisins. Ils/Elles sont soumis-es aux mêmes lois et sanctions que les Suisses « de souche », lois élaborées dans un souci de justice équitable, dans le respect des personnes. Avec l’initiative et le contre-projet, les étrangers vivant en Suisse ne seront plus soumis au même (...)

0 | 5