Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Le parlement des travailleurs de la construction d’Unia approuve la CN 08 avec une large majorité

Dénouement heureux du conflit de travail

lundi 28 avril 2008 par _information fournie par la composante

Communiqué de presse du syndicat Unia

Berne, le 26 avril 2008

Les quelque 150 délégués de la conférence professionnelle de la construction d’Unia – le parlement des travailleurs de la branche – ont adopté le résultat négocié dans le cadre de la deuxième médiation sous l’égide de Jean-Luc Nordmann. Les délégués se sont déclarés satisfaits que le vide conventionnel prenne ainsi fin sur les chantiers, sans changements majeurs comparé avec le résultat de décembre. En même temps, les maçons se sont solidarisés avec les contremaîtres qui combattent la CCT conclue de façon illégale par la Société suisse des entrepreneurs (SSE) et les Cadres de la construction suisse.

Le 26 janvier 2008, la conférence professionnelle de la construction d’Unia avait déjà accepté la nouvelle CN 08, négociée en décembre 2007 sous la conduite du médiateur Jean-Luc Nordmann. Comme le texte de la CN n’a subi aucun changement à la suite de la reprise de la médiation, les accords protocolaires ne faisant que préciser le volet d’application, sans conséquences majeures sur le résultat dans sa globalité, la proposition d’acceptation n’a guère soulevé d’opposition. Les 150 délégués ont adopté la nouvelle Convention nationale à une large majorité. Divers délégués ont tenu à rappeler qu’ils attendent vraiment cette fois des entrepreneurs qu’ils respectent et appliquent de manière correcte la réglementation convenue en matière de durée du travail. Pour cette raison, la proposition de mettre en place une commission spéciale pour le contrôle de l’application de la réglementation sur la durée du travail a été très bien accueillie.

Les participants se sont montrés largement satisfaits de l’accord trouvé sur les salaires, selon lequel tous les maçons obtiennent au moins 100 francs d’augmentation de salaire et 0,5 % supplémentaire réservé à des augmentations individuelles. Le relèvement de 3 % des salaires minima et d’environ 5% pour les salaires horaires de base a également été accueilli avec grande satisfaction. Il a notamment été perçu comme un signal important pour une branche où le travail temporaire est très répandu.

Dans l’ensemble, les délégués se sont félicités du bilan positif de la longue lutte des maçons pour préserver leur CN. Depuis sa dénonciation par la SSE en mai 2007, les maçons se sont régulièrement engagés, dans de très nombreuses régions de Suisse, dans des actions et des grèves visant à défendre cette convention importante pour l’ensemble de l’économie suisse. La remise en vigueur de la CN au 1er mai 2008, sans que les employeurs aient pu imposer leurs revendications, est donc à leurs yeux l’aboutissement concret de leur engagement résolu. La conférence professionnelle ne s’est pas limitée à ratifier la CN 08 mais a aussi adopté un plan de campagne pour le cas où, contre toute attente, l’assemblée des délégués de la SSE refuserait à nouveau le résultat de la médiation mardi prochain. Il est vrai qu’une telle décision serait inexplicable pour les travailleurs de la construction.

Par ailleurs, les maçons se sont solidarisés avec les contremaîtres qui luttent contre la nouvelle convention des contremaîtres signée entre la SSE et les Cadres de la construction suisse. Car en plus de détériorer gravement les conditions de travail, cette convention est parfaitement illégale. En effet, la convention des contremaîtres conclue entre la SSE et les syndicats, qui demeure valable, interdit expressément de conclure des conventions ayant une teneur différente pour les contremaîtres.

Compléments d’information :

Hansueli Scheidegger, coresponsable du secteur de la construction d’Unia, tél.

Jacques Robert, coresponsable de la construction d’Unia, tél. 079 476 59 09

Nico Lutz, porte-parole du syndicat Unia, tél.

En italien : Matteo Pronzini, responsable bâtiment d’Unia Tessin, tél. 079 617 59 37



Derniers articles