Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

UNIA - GE

Unia est l’organisation résultant de la fusion de la FTMH (Syndicat de l’industrie, de la construction et des services), du SIB (Syndicat de l’industrie et du bâtiment) et de la FCTA (Fédération suisse des travailleurs du commerce, des transports et de l’alimentation).

La section FTMH de Genève a édité un livre sur ses 60 ans de lutte...

PDF - 90.8 ko
LIVRE_FTMH.pdf

Référant :

Alessandro PELIZZARI

Adresse

UNIA - GE
Le syndicat.
secrétariat et comité
chemin Surinam 5
case postale 288
1211 Genève 13

Courriel

alessandro.pelizzari@unia.ch

Site Internet

http://www.unia.ch

Téléphone

022 949 12 00

Télécopieur

022 949 12 20


voir liste des métiers et branches économiques

Articles de cette rubrique

mercredi 22 mars 2017 = faire face à la pénurie et aux inégalités en matière de logement

pour permettre la réalisation de plusieurs milliers de logements à l’occasion de la recapitalisation de la Caisse de prévoyance de l’Etat de Genève

Les travailleurs de Caterpillar manifestent à Genève contre la suppression de plusieurs milliers d’emplois

c’est ici que la décision de cette restructuration brutale a été prise

« Les morts du 9 novembre »

Le vendredi 7 octobre 2016 à 19h
Unia - Genève 5, chemin Surinam 1203 Genève

Unia dénonce le démarchage d’une société polonaise

qui recommande ses employés « très qualifiés » au tarif de 11 euros de l’heure (12 francs), TVA et charges sociales comprises

Licenciement collectif dans l’entreprise Eaux Vives Infra SA (EVI) : débrayage au CEVA

Un licenciement collectif sans négociation
On s’en souvient : lorsque, à la fin du mois de mai, elle annonce à son personnel qu’elle va le licencier, l’entreprise Eaux Vives Infra SA (EVI) n’entend ni recevoir le syndicat ni encore moins négocier quoi que ce soit. Il faudra deux assemblées générales et des travailleurs prêts à en découdre pour que l’employeur accepte simplement de respecter la loi suisse, soit l’obligation de négocier un plan social lors d’un licenciement collectif de cette importance. (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 75