Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

mercredi 22 mars 2017 = faire face à la pénurie et aux inégalités en matière de logement

vendredi 17 mars 2017 par Claude REYMOND


Se loger à Genève à des prix abordables est devenu pour la majorité de la population un parcours du combattant 8000 personnes sont inscrites pour un logement auprès des autorités cantonales. Alors que les salaires stagnent pour la majorité des travailleurs et que la plupart des nouvelles embauches se fait à des salaires plus bas, les loyers ont au contraire pris l’ascenseur.

Près de la moitié des nouveaux logements construits à Genève sont destinés îS à la vente sous forme d’appartement en propriété par étage (PPE) ou de villas alors que ces logements ne sont accessibles qu’à une minorité (20%). Devenir propriétaire est inatteignable pour ta plupart des habitant-e-s à Genève.

Cette minorité est cependant source de profits très juteux pour les promoteurs, quand ils ne se répartissent pas de surcroît ces biens rares entre eux pour spécuter davantage en cas de reventes ultérieures. Les promoteurs fondent ainsi au plus près toutes les catégories de la population, eux-mêmes exceptés !

Faute de profits assurés ailleurs, ces milieux se ruent sur le patrimoine immo- biJier urbain à Genève comme en Suisse. Le contingent de logement à bas loyer est menacé. Les lois de protection des locataires et du parc immobilier locatif, en particulier la LDTR, sont régulièrement attaquées. L’ASLOCA et les milieux de défense des locataires combattent chacune de ces attaques au Grand Conseil et par référendum. Ils ont par ailleurs déposé trois initiatives, une fédérale et deux cantonales, pour favoriser la construction de logements accessibles à la majorité de la population. Un projet de loi a également été déposé au Grand Conseil pour permettre la réalisation de plusieurs milliers de logements à l’occasion de la recapitalisation, qui est obligatoire, de la Caisse de prévoyance de l’Etat de Genève.

Ces projets seront farouchement combattus par ceux qui veulent continuer à s’approprier la rente immobilière !

Pour débattre de la situation du logement et des solutions à y apporter, nous vous invitons à une soirée de discussions à laquelle participeront des personnes de l’ASLOCA et d’UNIA.



titre documents joints