Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

20 ans...20 %

L’égalité salariale se fait attendre

lundi 13 juin 2016

tract distribué lors de l’action du 14 juin 2016


Pour des mesures concrètes maintenant !

Le 1er juillet prochain marquera les 20 ans de l’entrée en vigueur de la Loi fédérale sur l’égalité entre hommes et femmes (LEg).

En 2016, pourtant, les femmes gagnent toujours en moyenne 20% de moins que les hommes à taux d’activité comparable. Un argent qui leur manque pendant toute leur vie active et donc aussi à la retraite.

Conséquence : les femmes forment la majorité des personnes en situation de pauvreté en Suisse. Par exemple, la dernière enquête de l’Office fédéral de la statistique démontre que le nombre de femmes qui doivent demander des prestations complémentaires une fois arrivées à l’âge de la retraite est le double de que celui des hommes.

Et, pendant que le parlement décide d’avancer avec le Plan de prévoyance vieillesse 2020, qui prévoit notamment l’inacceptable élévation de l’âge de la retraite des femmes à 65 ans, l’introduction de contrôles et de mesures de sanction LEg contre la discrimination salariale reste, elle, au point mort !

Le Conseil national a d’ailleurs voté pour éjecter la révision de la LEg du programme de législature du Conseil fédéral. Ainsi, en Suisse, il ne s’agit plus de promouvoir l’égalité entre hommes et femmes et de l’améliorer, mais de mettre tout en œuvre pour freiner ses pénibles avancées.

Il n’est pourtant plus temps de tergiverser : pour que l’égalité ne reste pas qu’une simple profession de foi mais s’ancre dans les pratiques, il est nécessaire de passer d’une égalité face à la loi, à une égalité effective avec des mesures concrètes :

  • Introduction de contrôles et de sanctions de la discrimination salariale
  • Possibilité de réintégration dans l’emploi en cas de licenciement au retour du congé maternité
  • Allègement du fardeau de la preuve aux cas de harcèlement sexuel
  • Prise en compte du cumul des formes de discriminations (racisme, homophobie, transphobie)
  • Introduction d’un congé parental à se partager entre le père et la mère.

Le 14 juin est une date historique qui marque cette année les 35 ans de l’introduction de l’égalité entre hommes et femmes dans la Constitution, les 25 ans de la Grève des femmes et les 20 ans de la LEg.

Unies nous sommes fortes !

PS:

Organisation :
Communauté genevoise d’action syndicale (Unia, Sit, Syna), Parti Socialiste, SolidaritéS, Les Verts, Lestime




Derniers articles