Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Il n’y a pas de sécurité au rabais !

8ème congrès ordinaire de Garanto des 9 et 10 juin 2016 à Thoune

Thoune, le 9 juin 2016

Les 9 et 10 juin 2016, le congrès de Garanto, le syndicat du personnel de la douane et des gardes-frontière, a déterminé son orientation stratégique. En outre, les délégués au congrès ont adopté une résolution contre le programme de stabilisation du Conseil fédéral.

Le congrès de Garanto est déçu du Conseil fédéral. En effet, ce dernier s’en tient au programme de stabilisation 2017-2019 pour les tâches régaliennes de l’Administration fédérale des douanes (AFD) également. Ainsi, il oblige l’AFD à pratiquer des exercices d’économies dangereux, particulièrement la douane civile. Ces exercices ne conduisent qu’à des économies insignifiantes dans le budget de la Confédération, mais à des coupes sensibles auprès de la douane : petits profits – gros dommages !

Les nombreux arguments convaincants contre la suppression de postes et de prestations de services auprès de la douane ont accru, précisément dans les cercles économiques comme auprès des politiciens et représentants des autorités des régions frontalières et voisines de l’étranger, l’opposition contre des fermetures de douanes et le démantèlement de prestations de services. Garanto attend maintenant du Parlement qu’il fasse marche arrière avec cette évolution fautive et dangereuse, au sens de son appel continuel pour davantage de sécurité. En effet, les lacunes dans la sécurité pour l’État, la population et l’économie doivent être comblées et non pas encore élargies. Eu égard à l’augmentation des dangers, due par exemple à la criminalité organisée et au terrorisme, toute autre attitude serait irresponsable.

En conséquence, Garanto poursuivra sa lutte contre les suppressions de postes et de prestations et s’engagera comme précédemment pour davantage de personnel auprès du Corps des gardes-frontière (Cgfr) et de la douane civile.

Depuis 2008 déjà, Garanto exige 200 postes supplémentaires pour le Corps des gardes-frontière (Cgfr) et 200 pour la douane civile. Alors que ces derniers temps, davantage de postes ont pu être créés au Cgfr, la partie civile, également importante pour l’État, la population et l’économie, a, elle, perdu déjà quelques postes.

PS:

Renseignements :
Heidi Rebsamen, secrétaire centrale Garanto, tél. 079 753 62 70 (f/a)
Oscar Zbinden, chargé de l’information Garanto, tél. 079 698 34 17 (f/a/i)




Derniers articles