Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

manifestation syndicale et populaire le 15 décembre 2015

mercredi 9 décembre 2015 par Claude REYMOND
PDF - 36.7 ko
2015-12-15cgas_manifestation_privepublic_a4r4.pdf

Les politiques d’austérité et de démantèlement social que la droite et l’extrême droite veulent imposer ne visent pas seulement le personnel des services publics mais toute la population.
Les coupes budgétaires, la loi « Frein à l’endettement » dite « Personnal stop » et la réforme de la fiscalité des entreprises - baisse du taux d’imposition sur le bénéfice de 24 à 13% - auront des conséquences catastrophiques pour toutes et tous. Elles vont geler pour des décennies les dépenses de l’État, les subventions aux associations sociales, culturelles, sportives mais aussi les aides individuelles au logement, à l’assurance maladie, à l’aide sociale, aux prestations complémentaires AVS / AI.
Une même logique est à l’oeuvre dans le secteur privé. Les fruits de la croissance ne sont pas répartis et les inégalités sociales et de salaire s’accroissent.
Alors que le patronat clame son attachement au partenariat social, aucune nouvelle convention collective de travail ne voit le jour à Genève, ni aucune amélioration significative de celles qui existent déjà. Les hauts salaires poursuivent leur envolée tandis que les bas salaires, dans de nombreux secteurs, dont les secteurs à majorité de main d’œuvre féminine, n’augmentent pratiquement pas.
Parallèlement, les bénéfices des entreprises ont explosé : 30 milliards de bénéfices déclarés sur Genève pour la seule année 2011, soit largement plus du double de la dette cantonale. Le dumping salarial reste encore trop souvent impuni, la précarité de l’emploi devient la règle tandis que le chômage augmente. Sous prétexte de franc fort, des entre-prises bénéficiaires n’hésiteront pas à licencier massivement afin de garantir leurs marges.
C’est un même patronat qui règne dans le privé et au Parlement. Il défend une Genève de la finance et du business, des nantis et des aisés. Ils veulent garder les bénéfices pour eux, et ne veulent pas redistribuer les fruits de la croissance, ni par les augmentations de salaires et les améliorations aux conditions de travail, ni par les impôts qui servent à financer les services publics et les aides à la population.

STOP aux politiques patronales
et libérales d’austérité,
toutes et tous
à la marche aux flambeaux
du 15 décembre 2015

PS:

Premiers signataires :
CGAS - Communauté genevoise d’action syndicale, Comité de lutte des services publics, SIT - Syndicat interprofessionnel de travailleuses et travailleurs, UNIA Le syndicat, SSP/VPOD - Syndicat suisse des services publics, SSM - Syndicat suisse des mass-media, SEV - Syndicat du personnel du transport, Syndicom, Cartel intersyndical du personnel de l’Etat et du secteur subventionné, SYNA Syndicat interprofessionnel, Parti socialiste, Les Verts, solidaritéS, DAL - Défense des Aînés, des Locataires, de l’Emploi et de Social, « La Gauche », MPS - Mouvement pour le Socialisme, PCG - Parti communiste genevois, Maison Populaire de Genève, LibrAdio, ADTS - Association de défense des travailleuses du sexe, Centre Culturel des Alévis de Genève, MPF - Mouvement populaire des Familles, « Roulons pour notre école », AVIVO, Amérique Latine RÉSISTANCES (14-12 12:43)




titre documents joints

Derniers articles