Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

4 juin 2015, de 16h45 à 18h30, devant les canons de la rue de l’Hôtel-de-Ville

rassemblement pour contrer le projet de loi dit du "PERSONAL STOP"

mardi 2 juin 2015

+ 50 policiers-ères = - 50 enseignant-e-s
+ 20 infirmiers-ères = - 30 secrétaires
+ 10 directeurs-trices = - 20 assistant-e-s sociaux-ales

Le PLR appelle ça « gouverner » ? Nous pas !


Le Parti libéral-radical vient de demander le traitement urgent par le Grand Conseil de son projet de loi faussement baptisé « Pour le renforcement du frein à l’endettement » (PL11398). L’intitulé de ce projet de loi est trompeur, parce que son véritable objectif vise à réduire drastiquement les prestations et l’emploi dans les services publics et para-publics à Genève.

Emplois menacés

Comment compte-il s’y prendre ? Le slogan ci-dessus ne fait que reprendre l’idée principale de ce projet de loi : plus aucun nouveau poste ne pourra être crée sans en supprimer un autre. Pire encore, toute augmentation de dépense mécanique se traduira par la suppression du nombre de postes équivalent. Ouverture d’un nouvel EMS ? Pas de soucis : on coupera d’autant dans l’enseignement, le social, etc. Ouverture d’une prison ? Aucun problème, on prendra dans l’aménagement du territoire ou à l’Hôpital. Ah non, pardon, l’Hôpital ce n’est pas possible, il s’agrandit lui aussi…

État ingouvernable et prestations publiques en danger

Derrière la boutade ci-dessus se cache une conséquence bien réelle : dans un pareil carcan, il deviendrait impossible de piloter des politiques publiques, de gérer les services publics en fonction des besoins de la population. Projets bloqués, fonctionnement paralysé, services amputés voire supprimés, c’est la population toute entière qui fera les frais de l’acharnement idéologique anti-Etat du PLR et de ses alliés qui ont approuvé ce projet de loi en commission.

Le 4 juin 2015, de 17h à 18h30,
devant les canons de la rue de l’Hôtel-de-Ville,

réservons à ce projet de loi l’accueil qu’il mérite :
NON à ce projet de loi catastrophique pour la population
et pour le personnel des services publics et para-publics,
NON à une politique anti-fonctionnaire du PLR,
NON au démantèlement des prestations et des services
publics.

VENEZ NOMBREUX-SES DÉFENDRE LE SERVICE PUBLIC



titre documents joints

Derniers articles