Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Assassinat politique en Tunisie

Le camarade CHOKRI BELAID N’EST PLUS !

mercredi 6 février 2013 par infomation fournie par nos alliés

Demain, jeudi 7 fevrier, nous vous invitons à un rassemblement devant la mission de Tunisie de 11h à 13h.


Le peuple tunisien vient de perdre un des symboles de la lutte pour la souveraineté nationale et populaire. En effet le camarade CHOKRI BELAID, secrétaire général du Parti unifié des patriotes démocrates (PUPD) et un des dirigeants du Front populaire pour la réalisation des objectifs de la révolution en Tunisie (FPror) vient d’être lâchement assassiné par balles devant chez lui à Tunis !

Maître CHOKRI BELAID, âgé de 49 ans et père de deux petites filles, a été objet d’appel à la mort dans les mosquées de la part des obscurantistes contre lesquels il menait avec ses camardes une bataille politique sans merci. Il a également reçu plusieurs autres menaces de mort sur les réseaux sociaux.

Plusieurs agressions ont été menées contre les meetings et les assemblées générales du FPror et d’autres partis et associations. Celles-ci ont déjà causé la mort d’un cadre du parti Nida Tounés, le regretté Lotfi Naguadh battu à mort par des représentants des soi-disantes « Ligues de défense de la révolution » (LDR) qui ne sont rien d’autres que les milices des islamistes au pouvoir ! Ce samedi 2 février 2013, lors du congrès régional du Parti unifié des patriotes démocrates (PUPD) à Kef, une ville du Nord-Ouest tunisien, ces milices criminelles ont attaqué les militant.e.s présent.e.s sur les lieux du congrès et ont même essayé de monter à la tribune pour agresser le camarade CHOKRI BELAID.

La politique menée par le gouvernement de la troïka avec à sa tête les islamistes d’Ennahdha n’a engendré que violences, criminalisation des mouvements sociaux et misère sociale. En effet, le dernier communiqué de l’instance dirigeante d’Ennahdha appelle à la libération des assassins de Monsieur Lotfi Naguadh, ce qui ne peut être compris que comme un feu vert à ses milices criminelles. L’accueil des représentants de ces « LDR » par le Président provisoire de la République est également une légitimation de la violence menée par ces milices !

Les militant.e.s de la coordination en Suisse du Front populaire (FPror) tiennent à :

• présenter leurs sincères condoléances à la compagne de CHOKRI BELAID, la camarade Besma Khalfaoui, à ses enfants, à toute sa famille et au peuple tunisien qui vient de perdre une étoile de la lutte pour la liberté et la justice sociale ;

• dénoncer avec la plus grande fermeté cet assassinat lâche et criminel ;

• dénoncer le mouvement Ennahdha et ses alliés comme premiers responsables de cet assassinat ;

• dénoncer aussi la complicité et la lâcheté du gouvernement tunisien qui a banalisé la violence des milices obscurantistes envers des militant.e.s des droits humains et sociaux et affirmer la responsabilité en la matière du ministre de l’intérieur ;

• exiger la dissolution de ces LDR et la poursuite de tous ceux qui sont impliqués dans les agressions depuis le début de la révolution ;

• appeler les forces vives et tou.te.s les militant.e.s pour l’émancipation sociale et politique en Tunisie à l’union et la vigilance pour la poursuite du combat mené par le camarade CHOKRI BELAID, martyr de la liberté et de la dignité nationale !

Pour la coordination en Suisse du Front populaire
Anis Mansouri
Mohamed Ben henda, membre du comité central du PUPD


Derniers articles