Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

manifestation le 15 novembre 2008 à Zurich

l’arnaque, ça suffit ! – Oui à l’AVS

vendredi 31 octobre 2008 par Claude REYMOND

Comme si la crise financière n’était déjà pas assez catastrophique, l’aide de la Confédération à l’UBS ne l’est pas moins. Car le Conseil fédéral ne lie à son action de sauvetage à aucune condition permettant de traiter le mal à la racine. L’indignation des salarié(e)s est grande, car ils pourraient être touchés deux fois par la crise : comme contribuable et à travers les menaces sur l’emploi. L’USS et ses fédérations syndicales appellent en conséquence à une manifestation contre cette arnaque.

Les trois revendications centrales de la manifestation sont les suivantes :

  • L’aide à l’UBS doit être assortie de mesures préventives et accompagnée de sévères exigences ;
  • Pour un programme de relance économique ;
  • Pour davantage de sécurité sociale ; Oui à l’âge de l’AVS flexible le 30 novembre

La manifestation débutera à partir de 13 h 30, le samedi 15 novembre, à la Paradeplatz à Zurich.

Elle est organisée par l’USS et ses fédérations ; elle est soutenue (état au 30.10.08) par le PSS, la Jeunesse socialiste, Les Verts suisses, Les Jeunes Verts et Attac.


L’arnaque, ça suffit !

Interdiction de la spéculation financière – Programme de relance pour l’économie – Oui à l’AVS le 30 novembre.

Le krach du système des arnaqueurs dépasse les prévisions les plus pessimistes. Pour la seule UBS, nous devons nous, contribuables, avancer 68 milliards de francs. L’économie réelle va entrer en crise, des emplois sont menacés. A la fin, ce sont les travailleurs, les travailleuses et les employé(e)s qui payeront les pots cassés.

Maintenant, ça suffit : le plan de sauvetage de l’UBS oui, mais pas sans conditions :

Les escrocs et les profiteurs ne doivent pas recevoir de chèque en blanc. L’aide de l’Etat doit être liée à certaines conditions :

  • Une surveillance étroite du management d’UBS.
  • A UBS, pas de salaire supérieur à celui d’un conseiller fédéral (pas plus de 500’000 francs).
  • Remboursement des bonus.
  • Protection des petits épargnants en matière de dépôts et de caisses de pensions.

Cela ne doit plus jamais arriver !

Le système des arnaques en série doit être bloqué et les banques tenues solidement en laisse :

  • Plus de spéculation financière.
  • Interdiction des produits dérivés dangereux et des hedge funds.
  • Suppression du système des bonus, aux incitations financières perverses.
Renforcer l’économie, la sécurité sociale et l’AVS

Meilleurs contrôles et mesures de protection ne suffisent toutefois pas pour maîtriser la situation désastreuse créée par les profiteurs. L’Etat doit non seulement sécuriser les banques, il doit renforcer maintenant l’économie réelle, la sécurité sociale et la démocratie :

  • Augmentation du pouvoir d’achat : augmentation des salaires, des allocations familiales et des subventions pour les primes des caisses-maladie.
  • Programme d’action vigoureux pour la construction de logement et le développement des transports publics, pour des assainissements écologiques, des mesures d’économies d’énergie, ainsi que pour les énergies renouvelables.
  • Développement des services publics en lieu et place des privatisations. Le bien public doit être soustrait à la spéculation – notamment l’éducation, l’accès aux soins, le réseau de communications, la poste, ainsi que les infrastructures de l’approvisionnement en électricité et en eau.
  • Renforcement de la démocratie et de la participation dans les entreprises et l’économie.
  • Renforcement de la sécurité sociale : pas d’assainissement financier sur les dos de la population active assurée. Un Oui le 30 novembre renforcera, dans l’intérêt de tous, l’AVS – l’âge de la retraite flexible pour tous et toutes ne coûte qu’un pour cent du plan de sauvetage de l’UBS !

Toutes et tous à la manifestation du samedi 15 novembre 2008 ! Rendez-vous : à partir de 13 h 30 à la Paradeplatz, à Zurich.

PDF - 143.7 ko
2008-11-15uss_manifestation_Arnaque_Tract.pdf
PS:

UNION SYNDICALE SUISSE

Renseignements :
Peter Sigerist, SGB : 079 / 404 56 85 ;
Hans Ueli Scheidegger, CD Unia : 079 / 441 74 35 ;
Ewald Ackermann, USS : 031 / 377 01 09




Derniers articles