Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Appel de l’USS pour le 1er Mai 2007

Du respect !

Pour un travail décent- contre la précarisation !

Le travail occupe une place importante dans la vie des gens. Il est la source du bien-être et mérite ainsi qu’on lui témoigne enfin de plus de respect.

Ce 1er Mai 2007, les syndicats revendiquent « Un travail décent pour toutes et tous - Decent work for a decent life ». Dans le monde entier comme en Suisse, ils demandent plus de respect, c’est-à-dire : de meilleures conditions de travail, des salaires équitables et une sécurité sociale pour tout le monde.

« Un travail décent pour toutes et tous » : en Suisse aussi, cela doit redevenir le premier but de la politique économique. L’accès au monde du travail ne doit plus être fermé aux jeunes et aux chômeuses et chômeurs. Au lieu d’allonger les temps de travail, il faut répartir ce dernier entre un plus grand nombre de personnes.

Mais nous exigeons aussi du respect pour les travailleuses et les travailleurs en eux-mêmes. Toutes et tous doivent avoir un bon emploi !

  • Le travail temporaire et le travail sur appel se sont fortement répandus ces dernières années. Pour les personnes concernées, ils sont synonymes de revenus et d’emplois incertains, d’un avenir quasiment incontrôlable et de plus de problèmes de santé ainsi que d’accidents. Du respect ! Les patrons doivent transformer ces emplois en emplois fixes. Tout le monde doit profiter de la reprise.
  • Les externalisations et le travail pseudo-indépendant ont eux aussi augmenté. Des phénomènes qui vont presque toujours de pair avec une dégradation des conditions de travail et des baisses de salaire. Du respect ! Halte aux externalisations ! Des salaires décents ! Des normes minimales améliorées dans les conventions collectives de travail (CCT), comme dans la loi sur le travail !
  • Les travailleuses et travailleurs d’un certain âge doivent souvent faire face à de grandes difficultés. Licenciés, ils ne peuvent guère espérer retrouver un emploi. Du respect ! Les conditions de travail des moins jeunes doivent être adaptées à leurs besoins. Instaurons aussi un droit à la retraite dès 62 ans avec rente intégrale, comme le prévoit l’initiative populaire de l’Union syndicale suisse (USS).
  • Les patrons privent encore et toujours leurs employées d’un salaire équitable. Du respect ! Nous exigeons des salaires féminins identiques à ceux des hommes.
  • Les patrons veulent détériorer les conditions de travail fixées dans la loi sur le travail. Ils exigent désormais que même les jeunes de seize ans travaillent la nuit et le dimanche. Du respect ! Les durées maximales de travail doivent être moins longues. Le travail du soir, du samedi et du week-end doit être compensé et le travail de nuit et du dimanche des moins de dix-huit ans interdit !

Les CCT reflètent vle respect mutuelv que se manifestent travailleuses, travailleurs et patrons. Lorsque ceux-ci refusent de négocier des conditions de travail équitables, les syndicats répondent si nécessaire par la grève. Pour gagner d’abord un certain respect !

Mais aussi : du respect pour les personnes handicapées, sous la forme d’un droit à une rente ainsi que d’un droit à la réadaptation. C’est pourquoi nous dirons NON, le 17 juin prochain, à la 5e révision de l’AI.

2 avril 2007 Lettr’Info 3

PS:

Le secrétaire CGAS considère ces termes comme vinappropriésv : la mutalité définit un lien empreint de solidarité et d’entraide...




Derniers articles