Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

remise de la proposition de modification statutaire USS exposée ce jour pour favoriser la mise à égalité des suffrages des femmes dans nos instances

jeudi 9 mars 2017 par Claude REYMOND

Concernant la place des femmes dans le syndicalisme, voir le discours égalitariste à l’épreuve par Eric FERRERES, et dans le numérique


9 mars 2017 à 18:34:02 UTC+1

Chère Dore,

Comme convenu en début d’après-midi, voici la forme écrite de la proposition que j’ai formulée oralement ce matin dans la Conférence des Unions syndicales cantonales.
Je serai heureux qu’en l’intégrant au procès-verbal, tu termines celui-ci par un exposé de ta position personnelle : cela favorisera la réflexion des collègues excusés ou absents, et peut-être que certains s’aviseront de demander formellement l’inscription de cette hypothèse à l’ordre du jour d’une prochaine conférence.

Au plaisir de te revoir le 24 mars, je t’adresse mes plus cordiales salutations.

PS1 je mets en copie notre amie Elisabeth à qui j’exposai mon projet en arrivant ce matin à 8:30, ainsi qu’à Doris puisqu’un peu plus tard elle me disait que l’idée exprimée en février de requérir un vote genré à double majorité lors de la prochaine assemblée de délégué-e-s butait contre des dispositions statutaires : je lui ais dis que cette idée n’était plus pertinente et qu’elle n’avait jamais été soumise à une des instances de notre USS, mais que je comptais dans les heures suivantes proposer au débat une modification statutaire.

PS2 employé de CGAS et membre de syndicom, j’informe également leurs responsables de la présente.

Cordiales salutations, Claude REYMOND, secrétaire syndical CGAS
+ 3e représentant des Unions syndicales cantonales auprès du Comité USS
Communauté genevoise d’action syndicale - Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève
022 731 84 30 téléphone - info@cgas.ch


Intervention de Claude REYMOND, CGAS, GE
devant la Conférence des Unions syndicales cantonales du 9 mars 2017
honorée par la participation de AG + BE + GR + LU + SG + VD + ZG + ZU

Après ce tour de table sur les événements du 8 mars et de la journée internationale de lutte pour les droits des femmes,
en rappelant qu’au sein de la population du pays on compte 1 femme pour 0,9 homme,
ayant appris que la prochaine Assemblée de délégué-e-s du 24 mars 2017 – qui sera appelée notamment à se prononcer sur une augmentation de l’âge de la retraite des femmes de 64 à 65 ans – sera constituée de 73 hommes et de 36 femmes,
constatant autour de cette table la présence de 3 femmes des USC pour 5 hommes,
j’invite à considérer que la non égalité des représentants syndicaux des 2 sexes ne résulte certainement pas d’une volonté du mouvement syndical à restreindre l’accès des femmes à ses instances décisionnelles, mais découle du modèle économique, des rapports de production et des rapports sociaux où prédomine encore certaines formes de patriarcat.

Aujourd’hui, profitant de l’avantage d’une traduction simultanée et en présence de mes collègues de Suisse alémanique, je souhaiterai présenter une proposition de modification statutaire qui tienne compte de ces réalités, et connaître l’évaluation de tous à l’égard de ce que j’appellerai un

Correctif transitoire et circonstanciel
jusqu’à la complète égalité de la représentativité des femmes
dans les instances de l’Union syndicale suisse

Lorsque 2 femmes le demandent et lorsque la liste de présence ou l’appel nominal d’une instance de l’USS révèlent que le nombre de femmes est inférieur à celui des hommes, alors le vote ou le suffrage de chacune d’elles est majoré d’un pourcentage comblant la différence constatée.

Ce correctif est applicable indépendamment des objets soumis à votation, y compris aux élections pour lesquelles des femmes ET des hommes sont appelés à se prononcer.

Ce correctif n’est pas requis lorsque l’instance comporte un nombre de femmes supérieur à celui des hommes.

Ainsi, à titre exemplatif, selon la composition de l’instance concernée, on obtient les nombres de voix suivants

femmes hommes voix
50 100 200
2 100 200
36 73 146
1 50 51
50 1 51

Non formulé lors de la Conférence mais ajouté dans le train de retour sur Genève :

La personne androgine, hermaphrodite ou transgenre détermine elle-même, en âme et conscience, le sexe qu’elle annonce préalablement à chaque votation.



titre documents joints

Derniers articles