Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

MANIFESTATION À LAUSANNE

Le « paquet Berset » suscite la grogne

mercredi 27 mai 2015

LE COURRIER, MERCREDI 27 MAI 2015, par MARIO TOGNI

Ce samedi 30 mai, Lausanne
sera le cœur du combat contre
la réforme du système suisse de
retraites, c’est-à-dire le projet
« Prévoyance vieillesse 2020 ».
Les syndicats vaudois, genevois
et fribourgeois appellent à ma-
nifester contre le « paquet Ber-
set », du nom du conseiller fédé-
ral socialiste en charge du
dossier. Une partie de la gauche
politique, l’Avivo et Feminista
seront aussi de la partie.

« On ne voit rien de positif dans
ce projet antisocial », résume
Valérie Borloz Schaller, prési-
dente de l’Union syndicale vau-
doise (USV). Pour elle, le plan du
Conseil fédéral va même à l’en-
contre du bon sens. « Il s’agit à
nouveau de renforcer le deuxiè-
me pilier au détriment de l’AVS,
un système pourtant plus solide
et plus solidaire.

Dans l’opération, les femmes
seront les premières touchées.
Le deuxième pilier étant conçu
pour les carrières et les revenus
stables, il défavorise les petits sa-
laires et les parcours en dent-de-
scie, qui concernent beaucoup
de femmes.

« La rente médiane des
femmes est deux fois plus basse
que celle des hommes », assure
Valérie Borloz Schaller. Qui béné-
ficie du deuxième pilier ? « Les as-
sureurs et les caisses de pen-
sions ! », assène-t-elle.

A cela s’ajoute le point princi-
pal de crispation, soit la hausse
à 65 ans de l’âge de départ à la
retraite pour les femmes. Mais
aussi la suppression de la rente
de veuve pour celles qui n’ont
pas ou plus d’enfant à charge,
perçue comme une « insulte »,
poursuit la présidente de l’Union
syndicale vaudoise. Au total,
c’est un milliard et demi de
francs qui serait économisé sur
le dos des femmes, dénoncent
les organisateurs.

A Berne, le débat sur « Prévoyan-
ce vieillesse 2020 » ne fait que
commencer. Syndicats, associa-
tions de retraités et féministes ro-
mands espèrent bien faire en-
tendre une forte opposition dès
maintenant. Avant d’engager une
mobilisation plus large à l’échelle
nationale.

Samedi, le cortège démarrera
à 14 h 30 au pied du Petit-Chêne
(en face de la gare).
Un train spé-
cial est organisé depuis Genève,
alors que des bus viendront de
divers lieux du canton de Vaud.



Derniers articles