Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

appel palestinien pour la journée d’action mondiale du 9 fevrier 2013

CONTRE LES ENTREPRISES ISRAÉLIENNES DE FRUITS ET LEGUMES

lundi 14 janvier 2013 par Claude REYMOND

"L’INJUSTICE AGRICOLE : CESSONS TOUS LES ÉCHANGES AVEC LES ENTREPRISES AGRICOLES ISRAÉLIENNES"
approuvé par :

- Comité National Palestinien pour le Boycott (BNC)
- Union Générale des Paysans et Coopératives Palestiniens (UGPCP)
- Comité d’entraide des paysans palestiniens (PARC)
- Union des agriculteurs palestiniens (PFU)
- Comité de coordination des luttes Populaires (PSCC)
- Campagne contre le Mur (Stop the Wall)
- Union des comités des travailleurs agricoles (UAWC)
- Union des ingénieurs agricoles palestiniens (UPAE)

Les organisations agricoles palestiniennes et le Comité national
palestinien du BDS (le BNC) appellent au lancement de campagnes dans
le monde entier, le 9 février, contre les sociétés d’exportation
agricole israéliennes, au vu de leur profonde complicité avec les
violations continuelles par Israël du droit international et des
droits humains palestiniens.

Après le succès de la campagne contre l’ancienne société israélienne
leader de l’exportation de produits agricoles Agrexco, et au regard du
consensus international croissant sur le devoir d’imposer
l’interdiction effective de commercer avec les colonies israéliennes
illégales, nous invitons les mouvements sociaux, les organisations non
gouvernementales, les syndicats et les militants des droits de l’Homme
à prendre des initiatives créatives et efficaces le 9 février en
soutien aux agriculteurs palestiniens qui défendent leurs terres et
leurs ressources naturelles.

La vente et l’achat de biens d’entreprises agricoles israéliennes,
comme Mehadrin et Hadiklaim, finance et récompense la continuelle
exploitation et colonisation illégales israéliennes de la terre
palestinienne, et minent encore plus les chances d’une paix juste
fondée sur le droit international et le respect des droits humains
universels.

Comme cela a été démontré dans la lutte pour mettre fin à l’apartheid
en Afrique du Sud et le large mouvement de solidarité internationale
qui l’a soutenue, les citoyens peuvent faire la différence en
s’abstenant d’acheter les produits des entreprises complices et en
s’employant à convaincre leurs supermarchés de cesser de faire
affaires avec eux.

L’agriculture est une part vitale de l’économie
palestinienne et du patrimoine national, mais les agriculteurs
palestiniens sont chassés de leurs terres et empêchés d’y accéder.
Israël exploite systématiquement les ressources naturelles
palestiniennes en violation du droit international et met en œuvre une
série de restrictions sur l’agriculture palestinienne dans les
territoires occupés de Cisjordanie et la bande de Gaza, tout en
permettant aux sociétés agricoles israéliennes de tirer profit de
l’implantation des colonies iilégales.
Comme les organisations palestiniennes agricoles l’ont noté, les
entreprises israéliennes d’exportation de produits agricoles sont au
cœur du système israélien de domination sur le peuple palestinien.
Elles font partie intégrante du processus en cours de colonisation et
de destruction environnementale de la terre et de l’agriculture
palestiniennes, du vol de l’eau, et de l’abus des droits des
travailleurs palestiniens, y compris des enfants travailleurs.

Les supermarchés devraient suivre l’exemple du Groupe Co-Operative au
Royaume-Uni, qui s’est engagé à mettre fin à tout commerce avec toute
société exportant des produits des colonies illégales israéliennes.
Les gouvernements doivent s’acquitter de leur obligation légale et
morale d’agir en faveur de l’autodétermination palestinienne et
d’interdire toutes les formes de commerce et de coopération avec les
entreprises israéliennes d’exportations agricoles complices de
l’entreprise de colonisation illégale. Les hommes et femmes de
conscience du monde entier peuvent s’assurer que ces mesures soient
prises. Nous comptons sur votre soutien pour mettre fin au « business
as usual » avec les entreprises agricoles d’Israël en tant que
contribution à notre lutte pour la liberté, la justice et l’égalité.



Derniers articles