Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Appel de l’USS

manifestation nationale sur les salaires

23 septembre 2006 à Berne

mercredi 13 septembre 2006 par Claude REYMOND

A Genève le rassemblement aura lieu à 10h place des XXII Cantons

Tous les collègues et toutes les organisations syndicales sont invitées à s’y joindre.

Ensuite déplacement vers différentes « cibles » puis sur la gare pour prendre le train.


4 % pour tout le monde, mais plus pour les femmes !

Il est plus que temps que les salaires augmentent. Les bas et moyens revenus font du surplace depuis bientôt 15 ans ! Après déduction des cotisations obligatoires, et en particulier des primes des caisses-maladie, les gens ont aujourd’hui moins d’argent dans leur porte-monnaie qu’en 1990 !

Il est plus que temps que l’égalité des salaires se concrétise. Après 25 années d’égalité dans la Constitution et 10 années de loi sur l’égalité, les femmes gagnent toujours 20 % de moins que les hommes.

Toutes les conditions sont réunies pour un réel progrès. La conjoncture est vigoureuse et, ces deux dernières années déjà, les entreprises ont fait des bons résultats. Mais seuls les actionnaires et surtout les managers, ainsi que ceux qui s’en mettent plein les poches dans les conseils d’administration en ont profité.

Nous voulons que cela change. Tout le monde doit désormais profiter de la reprise. Tout le monde mérite des hausses de salaire de 4 %. Un minimum qui ne permet même pas de couvrir l’inflation accumulée et la différence à rattraper, ni d’ailleurs notre part des gains de productivité. Et pour qu’égalité des salaires entre femmes et hommes il y ait, ces dernières ont besoin de hausses clairement plus importantes. Sinon impossible de mettre fin aux discriminations salariales. Les patrons peuvent tout à fait se permettre ces deux mesures.

C’est pour cela que nous manifesterons le 23 septembre à Berne pour exiger des augmentations substantielles de salaire. Contribuez à une répartition plus juste de salaires et à des hausses nettement plus importantes pour les femmes, voire le double dans certaines branches. Venez toutes et tous à la manifestation nationale sur les salaires !

rassemblement à la Schützenmatte (près de la gare) 13h30

en gare de aller retour
Genève 11h05 18h28
Nyon 11h18 18h12
Lausanne 11h48 17h47
Berne 13h19 16h44

en train, sur ce convoi, aucun billet n’est nécessaire

PS:

Berne, le 23 septembre 2006

Manifestation nationale de l’USS sur les salaires : plus de 25’000 participant(e)s

« Maintenant c’est à notre tour : 4 % pour tout le monde, mais plus pour les femmes ! »

Plus de 25’000 personnes, répondant à l’appel de l’USS et de ses syndicats, se sont ren¬dues aujourd’hui à Berne pour manifester dans la perspective des négociations salariales de l’automne et revendiquer haut et fort « 4 % pour tout le monde, mais plus pour les femmes ! ». Les manifestant(e)s ont formé un long et impressionnant cortège emmené symboliquement par un important « Bloc des femmes ». Et c’est sur une Place fédérale pleine à craquer que le président de l’USS, Paul Rechsteiner, Andreas Rieger, le futur coprésident d’Unia, Pierre-Alain Gentil, le président du SEV, Danièle Lenzin la copré¬sidente de comedia, Doris Schüepp, la secrétaire générale du ssp et Vania Alleva, la présidente de la commission USS des migrations, ont justifié, sous la houlette de Chris¬tian Levrat, le président du Syndicat de la Communication, les revendications salariales des syndicats. Leurs principaux arguments :

• Il est aujourd’hui plus que temps que soit enfin mis progressivement un terme à la discrimination salariale frappante dont les femmes sont toujours et encore les victimes.
• Une augmentation substantielle des salaires est justifiée parce que l’économie a re¬trouvé une croissance qui n’avait plus été vue depuis longtemps et parce que la situation bénéficiaire des entreprises est très bonne.
• Il est plus que temps aussi qu’après douze années de stagnation des salaires, on comble le retard accumulé dans ce domaine par la plupart des salarié(e)s, ce qui est encore plus vrai dans le secteur public.
• Il est plus que temps enfin qu’après des années durant lesquelles les grands ma-na¬gers se sont servis de manière éhontée, les gens ordinaires voient aussi leur tour arriver.

En outre, les syndicats des services publics ont dénoncé la politique d’austérité des pouvoir publics qui offrent généreusement des cadeaux fiscaux aux riches et dé¬mantèlent les services publics. Lors d’une « prémanifestation », qui a réuni plus que 7’000 personnes, le Syndicat du personnel des transports (SEV) a montré de ma¬nière impressionnante sa volonté de lutter pour une nouvelle convention collective des CFF équivalente à l’actuelle.

Par leur manifestation imposante et pacifique, les syndicats ont fait passer un mes¬sage fort qui ne sera pas sans effets. Provenant de toutes les branches et régions du pays, ces manifestant(e)s ont montré que les revendications salariales des syndicats sont justifiées et considérées comme justes par la population. Si les employeurs de¬vaient ne pas les comprendre lors des prochaines négociations, les syndicats n’hésiteraient pas à mobiliser une nouvelle fois leurs membres.

Ewald Ackermann (031 377 01 09 ou 079 366 36 14), rédacteur de l’USS, Serge Gaillard (079 353 11 06), premier secrétaire et Natalie Imboden (079 706 62 84) se tiennent à votre disposition pour tout complément d’information.




Derniers articles