Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Des alternatives existent à la vente de Naxoo

lundi 4 juin 2012

publié par Le Courrier du 4 juin 2012

MARIO TOGNI

Vendre ou ne pas vendre, that is the question. Depuis fin avril, la Ville de Genève s’interroge sur l’opportunité de céder son paquet d’actions majoritaire (51,1%) de 022 Télégenève, plus connu sous le nom de Naxoo (nos éditions du 27 avril et du 5 mai). La majorité du Conseil administratif a tranché pour cette solution, contre l’avis de son membre Rémy Pagani. Le Conseil municipal, qui vient d’entamer l’examen du dossier en commission, doit encore se positionner sur la question.

La vente des actions de la Ville est-elle la seule solution viable ? L’exécutif estime que oui, alors que l’entreprise pâtit des tensions avec son actionnaire minoritaire (48,9%), le zurichois Cablecom. Ce n’est pourtant pas ce qui ressort d’un rapport confidentiel, que Le Courrier s’est procuré. Signé par Patrick Baud-Lavigne, directeur de Naxoo, et Eric Favre, administrateur pour la Ville, le document détaille diverses al- ternatives, qui vont du statu quo à la vente, en passant par une dénonciation de la convention d’actionnaires de 2006. Plusieurs solutions sont jugées « envisageables ».

Intitulé « Etat des lieux et options stratégiques », le rapport daté de novembre 2011 dresse aussi un sombre tableau des blocages qui minent la société, pointant comme clé du problè- me cette convention « particulièrement désavantageuse » pour la Ville (lire ci-dessous).