Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Votation du 11 mars 2012 : initiative sur l’épargne-logement

Encore plus d’inégalités ? Pas question !

vendredi 17 février 2012

Ewald Ackermann, rédacteur de l’USS

L’Union syndicale suisse (USS) rejette l’initiative sur l’épargne-logement.


Acceptée, cette initiative serait d’abord synonyme d’avantages au profit des nanti(e)s. Sous l’angle de la répartition des revenus et de la fortune, ce serait en effet précisément favoriser la mauvaise tendance de ces dernières années : plus pour celles et ceux d’en-haut et moins pour tous les autres.

« Ces dix à quinze dernières années, ce sont les hauts et très hauts revenus qui ont été les profiteurs, tant en ce qui concerne le revenu des salaires que celui de la fortune. »

« La politique a accentué cette répartition inégalitaire. Elle a travaillé pour la classe supérieure. La politique fiscale et la politique en matière de taxes ont allégé en particulier la charge des fortunes et des revenus les plus importants. »

Des subventions pour les riches

Une politique responsable consisterait donc à corriger cette réalité. Dans les faits cependant, la tendance risque de se maintenir à travers des projets de redistribution fiscale du même tabac. Ainsi, le 11 mars prochain, nous voterons au sujet de l’initiative sur l’épargne-logement, une initiative qui entend favoriser encore plus, via des allégements fiscaux, l’accumulation de fonds propres destinés à l’acquisition d’une habitation à usage personnel. Il s’agirait ainsi de permettre la déduction du revenu imposable de l’épargne- logement réalisée en vue de l’acquisition d’un premier logement à usage personnel. Chaque année il serait possible de déduire 15 000 francs (le double pour les couples) du revenu imposable. L’initiative prévoit en plus d’autres avantages fiscaux pour des mesures visant à économiser l’énergie et à protéger l’environnement.

Du sable, et non pas de l’huile

Si cette initiative passait le cap des urnes, les inégalités s’accroîtraient encore plus. Car une chose est acquise, concernant cette initiative : seuls les revenus élevés profiteraient de ces mesures d’épargne-logement. Autrement dit, l’initiative est de l’huile dans les rouages d’un programme qui va creuser encore plus les inégalités, alors que c’est du sable nous devons y verser.

Donc, le 11 mars, nous dirons NON à l’initiative sur l’épargne-logement.



Derniers articles