Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Résolution de l’AG de la grève des aides-soignant-e-s HUG du SSP du 16 novembre 2011

jeudi 17 novembre 2011 par _information fournie par la composante
De : Corinne Beguelin
Date : 16 novembre 2011 19:51:58 HNEC
À : Conférence presse-ym
Objet : communiqué de presse grève aide-soignant-es

Aux médias concernés

Madame, Monsieur,

Après près d’un mois de mobilisation, et environ deux semaines de négociations, l’assemblée générale des aides-soignant-es de ce jour a voté majoritairement l’approbation du protocole d’accord, la grève ayant été cassée très rapidement par le SIT qui a fait le jeu de la division de concert avec le Conseil d’Etat, plus personne n’avait l’énergie de continuer à se battre.

Le mouvement a été divisé par le Conseil d’Etat qui a attaqué presque le tiers des aides-soignantes qui touchaient une prime de gériatrie en plus du salaire de base. Il a également fait le jeu de diviser au début le personnel qui avait des tâches spécifiques et donc un code qui les mets dans une classe de plus, et il a également laissé clairement de côté les non-qualifié-es.

Très rapidement on s’est retrouvé dans une lutte défensive, alors que nous étions dans une lutte offensive, de demande de revalorisation de la classe de fonction des aides-soignant-es.

Le sujet a commencé à diviser, et les questions dans l’esprit des gens ont germé, “mais qui fait grève”, “qui doit-on défendre”, “doit-on les défendre ?”, fait-il grève ?, etc.

Les 2 syndicats ont dans un premier temps fait la demande d’avoir tout le monde dans l’accord. Toutefois le SIT a tout de suite accepté d’entrer dans le jeu du Conseil d’Etat et de laisser tomber les collègues aides-soignant-es (327 sur 1117) et trouver un accord rapidement.

Ce syndicat SIT a fait oublier les revendications de départ des aides-soignant-es en leur faisant miroiter des gains financiers, plutôt que de classe, quitte à le faire sur le dos de certains collègues,

Le budget avancé pour cette hausse d’une classe aurait largement suffit pour les mettre tous en classe 9 au moins et donc avoir une vraie reconnaissance de l’évolution de leur salaire, tel n’a pas été le cas.

Au final le SSP s’est pleinement investi, avec un nombre croissant de membres au sein des HUG, ce mouvement a permis au personnel de prendre conscience de beaucoup de choses, dans la défense de leur droit et de leur condition de travail.

La résolution en fichier joint a été votée en assemblée générale des membres ssp, qui a été approuvé à l’unanimité moins une voix, pour que le syndicat ssp ne signe pas l’accord si on touche des acquis.

Nous l’avons signalé à nouveau devant l’ensemble de l’assemblée générale, comme nous le signalons depuis plusieurs semaines, que nous ne signerons pas l’accord si on touche aux acquis et avons demandé que tout le monde vote en son âme et conscience, sachant que nous n’avions plus vraiment d’issue. Le SIT va signer l’accord ainsi ils assumeront la voie dans laquelle ils ont mené ce mouvement, dans lequel le SSP et beaucoup de délégué-es y avaient toute son énergie, sans jamais perdre l’objectif de départ.

Bien vous

Corinne Béguelin
Absente le vendredi, et 2 demi-journées
Secrétaire syndicale-SSP/VPOD-secteur santé
Terreaux-du-Temple 6-1201 Genève
Tél réception : +41 22 741 50 80 Fax + 41 22 741 50 85
Tél direct : +41 22 741 50 82


voir l’article du Courrier à ce sujet



titre documents joints

Derniers articles