Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Résolution de l’assemblée de débrayage du 31 mai 2011

A l’instar de nos collègues du SCAI et du Collège de Pinchat, et à la suite du rassemblement du personnel hospitalier du 26 mai, nous, membres du personnel du Collège du Renard, avons observé ce jour un arrêt de travail de 45 minutes pour protester contre les modalités de la fusion de nos caisses de retraite -CIA et CEH- que le Conseil d’Etat veut nous imposer.

L’allongement la durée des cotisations, leur augmentation dans des proportions énormes, l’élévation de l’âge donnant lieu à une rente pleine et la diminution des rentes versées constituent une atteinte majeure à ce salaire différé qu’est le deuxième pilier.

Mais, au-delà, cette remise en cause unilatérale de notre contrat de travail par le Conseil d’Etat est également une forme de mépris du travail que nous fournissons jour après jour. En effet, vouloir nous faire travailler plus longtemps revient à nier les difficultés et l’usure propres à des professions de plus en plus confrontées aux effets humains des changements économiques et sociétaux en cours.

Que le Conseil d’Etat veuille nous imposer ces mesures alors que l’Etat de Genève réalise des bonis et que des baisses d’impôts successives ont été accordées aux revenus les plus élevés est d‘autant plus choquant.

Choquant, l’est aussi le chantage exercé par le gouvernement qui menace de nous faire porter une plus grande part de la recapitalisation de la caisse si nous refusons les mesures qu’il veut nous imposer.

C’est pourquoi, réunis en assemblée :

- nous réitérons notre refus des modalités de la fusion des caisses qui reviennent à nous faire payer plus et plus longtemps pour toucher moins ;

- nous demandons au Conseil d’Etat de retirer sans délais son projet de fusion des caisses aux conditions actuelles ;

- nous invitons nos collègues de tous les autres services de l’Etat de Genève à nous emboîter le pas en organisant aussi des actions qu’elles prennent la forme d’assemblées d‘information, de pauses prolongées ou d’arrêts de travail ;

- nous appelons les associations et syndicats réunis au sein du Cartel Intersyndical du personnel de l’Etat de Genève et du secteur subventionné à refuser les conditions de la fusion ;

- leur demandons de surmonter leurs divisions pour organiser la mobilisation la plus large contre les attaques à nos caisses, qu’elles soient le fait du gouvernement ou du parlement.

- nous remercions les collègues qui nous ont témoigné leur soutien et saluons les autres débrayages de ce même jour.

Adopté par acclamation
Le Renard, le 31 mai 2011.



Derniers articles