Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

INFORMATIONS SUR LE PROJET DE Km207 Guatemala-Suisse

jeudi 28 octobre 2010

Genève le 28 octobre 2010

Chères amies, chers amis,

J’ai le plaisir de vous communiquer les encourageantes informations concernant le projet élaboré par la communauté Pro Justicia Nueva Linda. Le projet est à l’origine de la création de Km207 Guatemala-Suisse !

Espérant vous revoir à l’occasion de la prochaine Assemblée générale, le 25 novembre à 20 heures, 6 Terreaux-du-Temple, la secrétaire vous envoie de très bons messages !

Chantal Woodtli


INFORMATIONS SUR LE PROJET DE Km207 Guatemala-Suisse

reçues du Collectif Guatemala

JUSTICE ET TERRE

1. Le Groupe Pro Justicia a initié le processus visant à présenter ses affaires à la Commission internationale contre l’impunité au Guatemala (CICIG), afin de faire valoir ses droits à un procès équitable dans les affaires de la disparition de Hector Reyes et du massacre du 31 août 2004, face à l’abandon quasi total du Ministère Public.

La prochaine étape serait l’audience avec le nouveau commissaire de la CICIG, Francisco Dall’ Annese.

1. Présentation du projet productif pour le développement intégral des familles de Nueva Linda

(financé par le service de la Solidarité internationale du Canton de Genève pour le projet de Km207 Guatemala-Suisse).

Après de longs mois d’échanges entre le groupe Pro Justicia, CODECA, le Collectif Guatemala et le consultant Mariano Garrido, l’étude productive fut présentée aux familles de Nueva Linda le 28 août dernier, activité précédant la commémoration du massacre du 31 août 2004. L’étude est structurée en cinq grandes parties : données socio-démographiques de la communauté Nueva Linda, programme d’organisation sociale pour la gestion, programme de développement agraire durable, programme de développement urbain et programme de renforcement institutionnel.

Les informations à souligner sur la structure sociale sont par exemple le fait que 52 % de la communauté a entre 18 et 35 ans, un quart de la population est analphabète, et contrairement à la situation nationale, les femmes ont un plus haut niveau d’éducation que les hommes.

Le revenu moyen mensuel d’une personnel s’élèverait à environ 420 quetzales (42 euros) et l’ensemble des femmes ayant un revenu mensuel stable (soit 3 % de la population ) cumule un revenu moyen mensuel de 800 quetzales (80 euros).
Le programme d’organisation sociale pour la gestion a pour objectif de favoriser la gestion sociale et le développement locale de la communauté à travers la formation juridico-organisationnelle de dirigeants capables à leur tour de former les jeunes générations.

Ce programme est complémentaire de celui du renforcement institutionnel qui vise à doter les dirigeants du groupe de tous les outils nécessaires à la gestion associative.

Ce chapitre comprend aussi une formation spécifique pour les femmes de la communauté afin des les intégrer activement dans la gestion politico-sociale de la communauté mais aussi en leur donnant l’espace pour développer leurs propres activités productives.

Cette partie a été intégrée à l’étude suite à la réalisation d’ateliers pour connaître les préoccupations et les attentes des femmes concernant le développement organisationnel et productif du groupe.

Le programme de développement agraire durable envisage la production de maïs, de mangue, de banane et de bétail laitier et, en tenant compte des possibles conditions climatiques du futur emplacement de la communauté. Ce programme orient la production en deux sens : celui de la commercialisation et l’entrée dans les circuits de commerce équitable et celui de la garantie de la souveraineté alimentaire de l’ensemble des familles.

Le programme de développement urbain détaille la matérialisation de la nouvelle communauté sur une extension de 21 hectares, comprenant des habitations, un jardin d’enfants, des écoles primaires et secondaires, un centre de santé, une salle polyvalente, une bibliothèque et un centre de formation et apprentissage.
Le coût estimé de ce programme s’élève à 973.000 euros.

Selon les commentaires de nos amis, le groupe n’a jamais été aussi près que cette année de voir aboutir le processus de négociation pour l’obtention de leurs terres !

Cependant la crise économique mondiale a provoqué le gel des budgets de plusieurs fonds sociaux, y compris le « Fonds de terres FONTIERRA », organisme qui gère en partenariat avec le Secrétariat des affaires agraires l’attribution de terres aux paysans. Le dirigeant de CODECA Mauro Vay Gonon reste cependant optimiste quant aux avancées des négociations puisque le budget alloué au groupe de NUEVA LINDA aurait été débloqué avant l’annonce du gel des fonds sociaux.
Ainsi en attendant l’obtention des terres, et à la demande des membres de la communauté, l’atelier d’informatique et l’espace de réflexion réservé aux femmes vont se poursuivre grâce au financement de l’association Km207 Guatemala-suisse.*

Le groupe Pro Justicia a également souhaité mettre en marche le programme d’alphabétisation « Yo si puedo » qui ne dépend pas de la variable « acquisition de la terre » comme d’autres chapitres de l’étude mais qui est proposé par l’ambassade cubaine et qui a déjà fait ses preuves au Guatemala et dans trente autres pays. La communauté envisage déjà la construction d’une cabane-école au bord de la route pour accueillir les pédagogues cubains.

Dernières nouvelles du campement après le passage de la tempête Agatha

Grâce à la réponse immédiate de nos adhérents, la somme de 1140 euros** a servi quasi intégralement à l’achat de matériaux – notamment du bois – pour la reconstruction des cabanes détruites et la consolidation de celles qui avaient résisté au passage de la tempête.

* 5.000 francs de la Commune de Meyrin en mai 2010

** 500 francs qui se trouvaient au compte ccp de « Km207 Guatemala-suisse »

Cet article est tiré des pages 7-8 de « Solidarité Guatemala » no 191 août-octobre 2010 , journal du Collectif Guatemala avec lequel Km207 Guatemala-Suisse est partenaires.



Derniers articles