Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Joël VARONE

Envoyer un message

Articles de cet auteur

Sans contreparties ni garanties pour les travailleurs et travailleuses, la CGAS envisage le référendum contre les projets de loi sur l’aide financière extraordinaire de l’Etat destinée aux « cas de rigueur » définis par la loi COVID-19.

Réunie hier soir en comité, la Communauté genevoise d’action syndicale a débattu des projets de loi sur l’aide financière à fonds perdus pour les entreprises touchées par la pandémie, et a décidé de convoquer un comité extraordinaire le 3 décembre prochain afin de décider de l’éventuel lancement d’un référendum.
Si la CGAS ne s’oppose pas à des mesures d’aide directe aux entreprises visant à préserver les emplois, ces dernières doivent être conditionnées à des engagements fermes de la part des employeurs à (...)

Face aux pressions patronales, il faut des mesures fortes dans les entreprises

Communiqué de presse de la CGAS du 16 novembre 2020

La protection des travailleuses et travailleurs doit être prioritaire !

Communiqué de presse de la CGAS du 3 novembre relatif à la crise du Covid-19

Les syndicats genevois ont décidé de recourir contre la décision des autorités de limiter le salaire minimum et appellent la justice à reconnaître la pleine application de l’initiative.

Les syndicats genevois ont décidé de recourir contre la décision des autorités de limiter le salaire minimum et appellent la justice à reconnaître la pleine application de l’initiative.
Le 27 septembre dernier plus de 58% des Genevoises et Genevois acceptaient l’initiative des syndicats pour l’introduction d’un salaire minimum légal. Face aux files d’attente pour des colis alimentaires aux Vernets et à la précarité galopante des bas salaires due à la crise du covid, les Genevoises et Genevois ont refusé (...)

Face à la deuxième vague, le Conseil d’Etat prend de nouvelles mesures

Vous trouverez ici le lien vers les nouvelles mesures du Conseil d’Etat fixée dans son arrêté du 23 octobre 2020.

Le Département de Mauro Poggia restreint les droits syndicaux de la fonction publique !

La Communauté genevoise d’action syndicale et le Cartel intersyndical du personnel de l’Etat et du secteur subventionné ont pris connaissance avec stupéfaction de la volonté du Département de la sécurité, de l’emploi et de la santé de restreindre l’exercice des droits syndicaux des salarié-e-s de ce Canton au prétexte des dispositions prise en matière de lutte contre la pandémie de Covid-19. La CGAS et le Cartel exigent du Conseil d’Etat qu’il garantisse le droit d’organiser des assemblées syndicales sans (...)

L’Etat et le patronat rechignent à mettre en œuvre l’initiative pour un salaire minimum légal

Le Conseiller d’Etat Mauro Poggia ainsi que les associations patronales rechignent à vouloir appliquer le salaire minimum. L’Etat aurait déjà dû mettre en application au 17 octobre le dispositif. Le retarder au 1er novembre constitue un cadeau de 7,8 millions pour le patronat. Or, le 12 octobre, en lieu et place de discuter des mesures d’accompagnement économique pour certains secteurs en créant une task force interdépartementale, les syndicats se sont vu proposer par le Département des solutions en (...)

Double victoire historique pour les salarié-es genevois-es !

Par plus de 58% de OUI à l’initiative « 23 frs, c’est un minimum » et près de 69% de NON à l’initiative « de limitation », Genève vient de donner un signal très clair au patronat et à toutes celles et ceux qui tentent de dresser les salarié-es les un-es contre les autres : contre la précarité et les abus patronaux, ce sont les salaires qu’il faut protéger et non les frontières. Enfin un salaire minimum légal !
Les salarié-es de ce canton ont dit un large OUI à l’instauration d’un salaire minimum légal de 23 (...)

Licenciement d’un délégué syndical : manifestation de soutien à l’ouverture du procès

Le jeudi 24 septembre 2020, à 17h30, aura lieu à Yverdon-les-Bains le procès aux Prud’hommes (première instance) de Mickaël Béday, ancien délégué syndical de l’entreprise horlogère Dubois Dépraz et militant de la section Unia Vallée de Joux, licencié en juin 2019 pour ses activités syndicales.
Nous appelons tous les militants, tous les syndicalistes et toutes les personnes soucieuses de défendre les libertés syndicales à venir soutenir ce camarade, par votre présence, devant le Tribunal d’arrondissement du (...)

Indemnisation des salarié-es précarisé-es

Le référendum de la honte a été déposé. La CGAS appelle la population à le sanctionner trois fois dans les urnes.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60