Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Appel syndical à de l’USS

Pour une manifestation nationale de soutien à la grève des travailleurs des ateliers CFF

mardi 1er avril 2008 par Claude REYMOND
Aux instances de l’USS
 
Genève, le 1er avril 2008

Chères et chers collègues,

En tant que secrétaire syndical de l’organisation faîtière genevoise j’ai été sollicité par plusieurs pour soutenir une demande d’organisation d’une large solidarité fédérale en faveur des grévistes de CFF-Cargo.

En effet, depuis le 7 mars dernier, les travailleurs des ateliers CFF de Bellinzone sont en grève et occupent leur usine. Leur mobilisation est exemplaire, tout comme l’élan de soutien populaire qu’elle a suscité au Tessin.

Cette lutte ne concerne pas que les travailleurs des ateliers CFF de Bellinzone. Son issue aura une importance fondamentale pour l’avenir des relations contractuelles aux CFF ; elle est donc centrale pour le SEV. Mais c’est l’ensemble du mouvement syndical qui est concerné : notre force et notre crédibilité, en tant qu’organisations représentant les intérêts des salariés, tout comme la légitimité de nos moyens d’action sont en jeu.

Il faut dès lors que nous exprimions toutes et tous ensemble au niveau fédéral notre soutien à cette lutte et à ses revendications :

  • le retrait du plan de restructuration des ateliers CFF de Bellinzone,
  • le maintien de l’entretien des locomotives au Tessin,
  • le refus de l’externalisation de la maintenance des wagons.

Il est ainsi souhaité que l’Union Syndicale Suisse élargisse la mobilisation et la solidarité - notamment par l’organisation d’une manifestation nationale, au plus tard le 12 avril - et favorise la constitution de comités unitaires régionaux.

  • Parce que le mouvement syndical DOIT juguler la tendance néolibérale des actionnaires et autres directeurs visant à confisquer une administration et un outil de production satisfaisant des besoins prépondérant de la population pour s’approprier de manière exclusive la valeur ajoutée et le profit,
  • parce que l’employeur CFF, dans le cadre du conflit qu’il a provoqué, DOIT être contraint de respecter un développement économique de cette entreprise de manière décentralisée et favorisant les régions périphèriques,

NOUS devons appeler à prendre le train pour Berne avec notre carte syndicale et tract de convocation national pour seul titre de transport.

Claude REYMOND, secrétaire syndical CGAS
3e représentant de la Conférence des unions syndicales cantonales auprès du Comité USS}

en annexe, résolution du SSP-GE



Derniers articles