Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

vers l’établissement d’une charte

samedi 18 août 2007 par Claude REYMOND
De : Maria-Luz Vega
Date : Thu, 05 Oct 2006 16:37:34 +0200
 
Objet : Re : Charte organisationnelle - l’utilité d’un échange de vive voix
 
Chères et cher collègues, tel que promis j’ai repris le texte avec les modifications acceptés il reste le problème de l’Assemblée et aussi déterminer une possibilité de démission. pour le sujet de l’Assemblée une discussion s’avère nécessaire car je crois qu’il n’est pas nécessaire dans le contexte dont nous voulons agir et qu’alourdirait d’or et déjà un groupe qui essaye d’être de partage....et action commun.. donc voila et on reste encore à votre disposition pour une réunion. Seulement Claude s’est prononcé....
 
merci d’avance
 
--------------------
secrétariat CGAS 04/10/2006 14:04:30
 
Chères et chers collègues du comité de rédaction de la Charte
 
D’abord je vous prie de m’excuser pour l’envoi à tous les membres du groupe de ma proposition de Charte qui reprenait une partie du texte mis à ma disposition par Maria-Luz = j’avais cru avoir sauté une étape et que TOUS en étaient informés, ce qui n’était pas le cas et ce qui explique sans doute l’intervention de New Wood demandant à poursuivre la discussion sur le projet de Charte au sein du groupe de rédaction.
 
Ayant pris connaissance des amendements suggérés par Maria-Luz que vous trouverez ci-joint (pour une deuxième fois sans doute), je partage son appréciation de l’utilité d’un échange de vive voix à son sujet pour faire le point.
 
Si certaines de ses remarques doivent être suivies d’effet (lettres suivantes sous cosmétique) en revanche l’existence d’une assemblée plénière est une question de politique syndicale centrale (chiffres suivants sous de fonds ), et je vous livre donc ici mes appréciations.
 
COSMETIQUE
 
A) suppression de l’historique = OK
 
B) remplacer salarié-e-s par travailleurs/euses = OK
 
C) il faut effectivement supprimer « qui défendent des intérêts communs ou similaires », ce qui ouvrent sur toutes les variantes.
 
D) il faut ajouter sous Composition après La cg2i ...sa Charte « , et dénommées ci-après composantes. » de façon à différencier les organisations internationales des associations et syndicats du personnel des organisations internationales.
 
E) explication : depuis de nombreuses années soit le SSP, le SIT ou Unia ont secondé des travailleurs/euses dans des conflits que ces derniers avaient avec des employeurs du secteur international, c’est pourquoi on peut envisager de reconnaître aux premiers la faculté de renforcer la cg2i.
 
D’autre part le comité pourra prendre l’initiative de les inviter ou étudier leur demande d’affiliation, et bien entendu une fois que la cg2i sera constituée et selon la convenance de ses membres fondateurs...
 
F) ajout « des principes » avant droits fondamentaux = OK
 
G) « par le développement des programmes de formation et information syndicale » ce n’est pas un Moyen d’action, mais un But. Cette phrase pourrait remplacer « - activités générales de formation ; » sous le titre Buts.
 
H) sous Comité, il faut maintenir « composante » et ne pas remplacer par « organisation » car ce terme porte à confusion avec les employeurs.
 
I) sous Comité on peut préciser en détail en ajoutant après domiciliation physique de la cg2i « aussi souvent que nécessaire ». J’avais introduit cette notion qui permet au comité de faire suivre la domiciliation auprès du président ou du secrétaire élu...
 
J) le délai de rédaction des procès-verbaux de 48 heures était la formule originale de Maria-Luz ; je partage sa dernière recommandation : « dans la semaine », mais je pense qu’il conviendrait plutôt de prescrire « dans les sept jours ».
 
K) la démission n’est recevable que lorsqu’elle est formulée devant un comité et ne peut déployer ses effets qu’après le comité ou l’assemblée de délégué-e-s suivantes. La notion d’un mois n’est pas judicieuse parce qu’elle permettrait à une composante de se délier de ses devoirs de membre au grès des circonstances...
 
DE FONDS (sur la question de l’assemblée générale)
 
1. si nous voulons créer une organisme pérenne, il faut associer la base à ses projets ;
 
2. comme les membres du comité y sont de droit après ratification de la Charte par leur composante, il est nécessaire d’avoir un organisme représentatif plus large - composé au mieux de personnes élues par les composantes avant ses réunions et délibérations ;
 
3. pour être pris au sérieux et pour travailler avec efficience, le nouvel organisme que nous voulons créer doit être représentatif - y compris du point de vue de la proportionnalité de représentation de ses composantes, d’où la nécessité de l’assemblée générale. Sinon nous n’aurions mis sur pied qu’un Centre de liaison au caractère délibératif mais sans responsabilité ni autorité démocratiques ;
 
4. il n’est pas bon que la politique ou les décisions du comité soient soumises aux seules assemblées de personnel de composante, aux quelles ne participeraient aucune autre. Seule l’assemblée générale permet à toutes et tous d’entendre le point de vue de toutes et tous, et de trancher démocratiquement. Cela n’enlève nullement l’obligation des composantes de réunir leurs propres membres pour délibérer AVANT l’Assemblée générale ;
 
5. ma proposition d’ajouter cet organe au projet initial de Maria-Luz repose sur l’exigence de vérification sur le plus large nombre des « choses » possibles que peut suggérer le Comité à l’ensemble. C’est également la voie de recours en cas de divergences entre les composantes : le Comité ne sera pas toujours apte à arbitrer, dès lors il faut prévoir un organe qui puisse le faire en bonne intelligence et par dessus les conflits de personnes...
 
J’attends votre convocation, mais je vous reçois aussi très volontiers dans nos locaux, un vendredi après-midi par exemple...
 
Cordiales salutations, Claude REYMOND, secrétaire syndical CGAS
Communauté genevoise d’action syndicale - Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève
022 731 84 30 téléphone - 022 731 87 06 télécopie - info@cgas.ch
 
--------------------
De : Maria-Luz Vega
Date : Wed, 04 Oct 2006 09:59:31 +0200
Objet : Env : draft révision Charte organisationnel
 
S.v.p, pour Claude raymond
 
Maria-Luz Vega 03/10/2006 18:16
 
Chers comité de rédaction :
 
J’ai ajouté quelques commentaires, et précisions mais il me semble qu’il reste encore de travail à faire. Il serait souhaitable une fois tout les commentaires arrivés faire le point sur un texte final à soumettre au Groupe....
 
salutations amicales
 
--------------------Fin du message transféré


Derniers articles