Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

réunion de compte rendu sur les travaux de la conférence d’Alger

jeudi 15 mars, à 19h, dans les locaux de la CGAS (6, rue des Terreaux-du-Temple, 3e étage

lundi 5 mars 2018







Genève, le 3 mars 2018


Aux personnes intéressées et à tous ceux et toutes celles qui ont soutenu la conférence d’Alger

Cher-ère ami-ie, camarade,

Les participants à la 9ème Conférence Mondiale Ouverte à Alger (CMO) sont parvenus à une même conclusion. Partout, les travailleurs et les peuples opprimés sont confrontés à une crise effroyable résultant de la décomposition du système capitaliste.
Partout, les travailleurs et les peuples cherchent à bloquer cette offensive pour défendre leurs droits les plus vitaux.

Toutes les interventions ont exprimé la résistance des travailleurs et des peuples avec leurs organisations qui, sur leur propre terrain, celui de la lutte de classe, cherchent à s’ouvrir une issue. Dans cette situation, la CMO estime que rien n’est plus crucial que d’aider à préserver ou à renforcer l’indépendance des organisations de la classe ouvrière et de la jeunesse et tous les processus en cours de résistance à l’intérieur du mouvement ouvrier.

Les travailleurs en Suisse, eux aussi, subissent jour après jour une aggravation de l’exploitation.
La bourgeoisie suisse, bousculée par la crise du capital à l’échelle mondiale, accélère brutalement l’offensive sur tous les terrains.

Cette politique anti-ouvrière et anti-sociale est menée avec
la collaboration des ministres socialistes qui s’appuient sur les relais dont ils disposent dans le mouvement syndical. Mais ce dispositif montre des signes de faiblesse ainsi que le démontre le combat contre la reforme des retraites que les membres de la délégation suisse, tous militants syndicaux, ont mené avec énergie. Le mouvement syndical s’est opposé à ce projet élaboré et défendu par le ministre socialiste. Mais le président de l’union syndical suisse - également élu du PS au conseil des États - a impulsé une campagne de pressions systématique et de mensonges au sein du mouvement syndical pour qu’il tourne le dos au mandat de sa base, et soutienne le projet gouvernemental.
Cela n’a pas suffi à faire passer la réforme, parce qu’une frange du mouvement syndical est restée fidèle à son mandat, et a conduit le combat pour que le peuple se prononce par référendum. La bourgeoisie a subi un revers, mais la question reste entière : le combat pour l’indépendance des syndicats est une question vitale. Sans unité syndicale sur la base des revendications ouvrières, nous n’avons aucun moyen de résister.

Nous nous préparons, nous nous organisons, nous regroupons des militants ouvriers qui veulent se battre pour que notre faîtière syndicale fonctionne selon le principe de la démocratie ouvrière. Et nous comprenons que cette question n’est pas strictement suisse.

C’est sur ces bases que nous t’invitons à participer à la réunion de compte rendu sur les travaux de la conférence d’Alger, le jeudi 15 mars, à 19h, dans les locaux de la CGAS (6, rue des Terreaux-du-Temple, 3e étage).

Dans l’attente de se revoir très prochainement, je t’adresse cher-ères ami-ie, camarade, mes salutations militantes.

Albert Anor
pour l’Association des Amis de l’Entente internationale (AAEIT)



titre documents joints

Derniers articles