Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

La Vrille met toute son énergie jusqu’au 1er mai 2013

mardi 2 avril 2013 par Claude REYMOND

pour la récolte des signatures pour son initiative : « Pour une économie utile à tous »


Dès le 2 mai, nous mettrons toute notre énergie pour

le référendum contre PA 2014-17

La politique agricole se détourne depuis plusieurs années, de son rôle premier , qui est d’être une agriculture vivrière qui assure une bonne part de l’approvisionnement du pays en aliments sains et de proximité.

Il n’est pas acceptable que la Suisse continue à participer au gaspillage planétaire des ressources. Nous devons commencer par utiliser les produits de notre jardin avant d’importer. En mettant une partie de nos terres en jachère, la Suisse participe à la déforestation de l’Amazonie et à l’accaparement des terres en Afrique.

D’autre part, nous devons gérer nos ressources de manière responsable. Il n’est pas possible de continuer à prélever des sous de la paie des paysans pour éliminer du beurre et dans le même temps le remplacer par de l’huile de palme. Il n’est pas acceptable de forcer les vignerons suisses à déclasser leurs vins parce que le marché veut des vins produits par des esclaves polonais en Allemagne et ailleurs.
On ne peut pas se plaindre d’avoir du cheval à la place du porc quand on abandonne toute application du principe de précaution.

La régulation et la fiscalité des échanges permettent d’éviter que le prix des biens n’ait plus aucun rapport avec le coût local des charges.

Ce que l’on attend de la politique agricole, c’est qu’elle mette en place les conditions cadres pour que les produits soient de qualités et payé le prix juste. Nous attendons qu’elle protège nos produits de qualité en prenant les mesures aux frontières pour empêcher le dumping (motion Freysinger). Nous voulons une politique agricole qui chasse le principe du Cassis de Dijon. Nous voulons une politique agricole qui fixe les objectifs de qualité et de traçabilité avant des objectifs de compétitivité impossible à atteindre sans mettre en danger la santé de la population.

Une agriculture suisse biologique est possible, mais pas sous la pression des produits à bas prix biologiques ou conventionnels.

Ces problèmes liés à la concurrence ne touchent pas que l’agriculture, regardez les usines produisant des panneaux solaires en Suisse et en Europe sont toutes au bord de la faillite.

Notre initiative « Pour une économie utile à tous » apporte de vraies réponses à ces questions.

Dès le 5 avril vous pourrez télécharger sur www.lavrille.ch les listes pour les signatures.

Soutenez financièrement la campagne : CCP 17-534186-2

Faites pression sur vos organisations pour quelles soutiennent aussi le référendum car ce n’est pas comme une initiative, il peut être lancé par plusieurs organisations avec des arguments différents. A la fin les signatures sont mises en commun.

Pour la Vrille : Willy Cretegny 079 626 08 25

PDF - 28.6 ko
2013-05-01initiative_pour_une_economie_utile_a_tous.pdf


Derniers articles