Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Les salariés de l’Imprimerie St-Paul à Fribourg ont lancé une pétition pour sauver la rotative et les emplois.

mercredi 13 février 2013

Au Conseil d’Etat fribourgeois et
au Conseil d’administration des Freiburger Nachrichten
 
La décision des Freiburger Nachrichten de retirer au Groupe St-Paul l’impression de leur quotidien pour la confier à un grand groupe extérieur au canton entraînera non seulement la liquidation de la rotative de St-Paul et la perte de 50 emplois mais mettra en danger l’indépendance de la presse fribourgeoise.
 
Nous demandons au Conseil d’Etat du canton de Fribourg d’intervenir et d’apporter un soutien financier permettant de trouver une solution pour sauver les emplois et la rotative de St-Paul.
 
Nous demandons au Conseil d’administration des Freiburger Nachrichten de reconsidérer sa décision afin que les FN restent fribourgeoises.
 
Pour maintenir les emplois, pour sauver un élément du patrimoine fribourgeois et pour garantir l’indépendance de la presse du canton.


Lettre au Conseil d’Etat envoyée hier

L’assemblée du personnel a également mandaté la Commission du personnel de Saint-Paul et syndicom - le syndicat des médias et de la communication – pour écrire une lettre au Conseil d’Etat. Celle-ci a été envoyée hier 12 février. Elle lui demande d’organiser une table-ronde avec toutes les parties intéressées afin d’envisager toute solution pour garantir le maintien à Fribourg des emplois menacés et de la rotative pour l’impression des journaux

Rassemblement populaire de soutien le 1er mars

Par ailleurs, les employés de Saint-Paul ont décider d’appeler à un rassemblement populaire de soutien qui aura lieu le vendredi 1er mars. Les salariés de Saint-Paul demandent leur soutien à la population, aux partis politiques, à toutes les personnes ou associations qui, comme eux, pensent que ces 50 emplois valent la peine d’être sauvés et que le maintien de la rotative à Saint-Paul est une question existentielle pour le canton de Fribourg.

Cette action du 1er mars s’inscrit aussi dans le mouvement national de protestation des salariés de l’Industrie graphique pour un retour le plus rapide possible à un CCT sans détérioration et des journalistes romands contre la dénonciation annoncée de leur CCT par les éditeurs fin 2013.

PS:

Renseignements
· François Ducrest, secrétaire régional syndicom Fribourg, 058 817 19 92
· Frédéric Gendre, membre de la section Industrie graphique Fribourg, 079 916 27 81




Derniers articles