Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Communiqué de presse du comité référendaire contre la modification de la LASI

lundi 28 novembre 2011

Genève, le 27 novembre 2010

Notre comité référendaire prend acte du vote majoritaire des électeurs-trices qui ont accepté la modification de la LASI.

Il relève que ce n’est qu’à une relativement faible majorité que cette révision a été acceptée, alors qu’elle était au départ donnée gagnante dans les prévisions.

Le Comité référendaire déplore le silence, confinant à l’omerta, qui a régné sur les réels enjeux de cette votation et regrette que le débat n’ait pas pu avoir lieu en connaissance de cause dans l’espace public. Les électeurs-trices n’ont pas pu être informés en toute transparence, ni se familiariser avec des domaines aussi complexes que ceux du RMCAS et de la LASI.

Ceci a permis aux tenant-e-s de cette révision - en particulier Monsieur Longchamp - d’affirmer des contre-vérités et de déployer un écran de fumée masquant les modifications d’ores et déjà intervenues dans les pratiques, les prestations et l’organisation de l’Office cantonal de l’emploi (OCE). Ceci au mépris de tous les processus démocratiques.

Notre Comité dénonce les coupes sévères opérées par la LIASI dans les droits des chômeurs-euses. Il fustige l’appauvrissement des plus démunis qui en résultera. Il condamne le fait que l’OCE se défausse sur l’aide sociale de sa mission essentielle de réinsertion professionnelle, au risque d’affecter gravement la vocation première de l’Hospice Général. Il s’inquiète notamment de la mise en place d’une aide sociale à deux vitesses par le tri entre chômeurs prétendument employables et inemployables.

Enfin, il blâme la propagande mensongère proclamant une augmentation des mesures d’insertion ciblées sur les bénéficiaires du RMCAS et de l’aide sociale, en cachant délibérément que cette possibilité - existante actuellement pour tous les chômeurs-euses ayant épuisé leurs indemnités fédérales - serait dorénavant niée pour tous ceux-celles d’entre-eux n’entrant pas dans les normes de l’aide sociale.

Ainsi, face à une modification législative dont la majorité des protagonistes n’a pas été en mesure d’évaluer l’impact négatif, notre comité et ses composantes rappellera leurs promesses aux autorités politiques et n’aura de cesse de veiller à ce que le dispositif de réinsertion, ne se cantonne pas à des mesures alibi, mais qu’il vise à un réel retour à l’emploi. Il veillera surtout à ce que tous les exclu-e-s de la LIASI ne soient pas définitivement rejetés dans l’ombre. Pour ce faire, il envisage la création d’un « Observatoire » du suivi des exclus de la LIASI.

Pour le comité référendaire : Jocelyne HALLER



Derniers articles