Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

rassemblement Alerte emploi du 24 août 2009

mardi 18 août 2009 par Claude REYMOND

ce que Le Courrier en a dit

PDF - 123.1 ko
2009-08-25leCourrier_alerte_emploi_a_Geneve.pdf
PDF - 103.3 ko
2009-08-25leCourrier_alerte_emploi_a_Boudry.pdf

PDF - 27.9 ko
2009-08-24rassemblementA5.pdf

Le 24 août 2009 la Ministre confédérale Doris LEUTHARD avec le secrétariat à l’économie (seco) convoque - à Boudry dans le canton de Neuchâtel - des « spécialistes » pour une journée de réflexion sur l’employabilité et pour répondre à la question : comment ­mettre à profit la crise ?

Que peut-il bien en sortir pour les travailleuses et les travailleurs ? RIEN, car la cheffe de l’économie avoue au GHI « je n’ai pas de boule de cristal » et prétend faire confiance au « système suisse » en préconisant « discipline personnelle et dynamisme économique » ; elle laisse ainsi toute latitude aux Thomas Daum (directeur de l’Union patronale suisse) qui annoncent clairement la couleur : « ça ira mal à la rentrée, des décisions comme celle de Frank Muller, il y en aura certainement une par mois ».

Alors que l’on pourrait s’attendre à d’autres « mesures », l’orientation du seco persiste cependant dans la conception libérale qui affirme : « la crise est aussi une chance de réorganiser notre économie »...

Comment réorganisent-ils « notre » économie ? Avec un soutien sans limites aux banquiers ; en renonçant à tout contrôle sur les activités des affairistes ou spéculateurs ; en favorisant la concentration des opportunités de profit ; en limitant l’accès aux crédits pour provoquer des faillites ; en délocalisant la production ; en transformant certains services publics en société anonyme ; en bousillant les socles de nos assurances sociales ! etc.

Pour tenter de sortir de leur crise, le Conseil fédéral et les capitaineries patronales cherchent, encore une fois, à réduire par tous les moyens le « coût du travail ».

Nous nous opposons fermenent à ces choix politiques qui visent à replâtrer le « système » en reportant tout le poids de ses contradictions sur les seuls salairé-e-s.

Aux excès d’individualisme et d’exploitation, nous opposons notre action unie et solidaire : nous n’allons pas les laisser faire !

12h à 13h rue de la Monnaie près de la place Bel-Air

C’est pourquoi nous organisons aujourd’hui un rassemblement ALERTE pour l’emploi qui s’inscrit dans la préparation de la manifestation convoquée par les deux centrales syndicales nationales (Union syndicale suisse et Travail.Suisse) à Berne du 19 septembre 2009.



Derniers articles