Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Succès d’estime pour l’initiative en faveur d’un âge AVS flexible

La flexibilisation sociale de l’âge de la retraite garde toute son actualité

lundi 1er décembre 2008 par _information fournie par la composante

communiqué de presse USS

Une grosse minorité des citoyennes et citoyens veut une flexibilisation de l’âge de la retraite sans
baisse des rentes ; cela, bien que le Conseil fédéral, les organisations patronales et les partis de
droite aient prétendu, des semaines durant, que cela ruinerait l’AVS. Vu la supériorité matérielle des
milieux, médias y compris, opposés à l’initiative de l’Union syndicale suisse (USS), il fallait
cependant s’attendre à un échec.

Mais la flexibilisation de l’âge de l’AVS en fonction de critères sociaux ne s’en trouve pas pour
autant jetée aux oubliettes. Pendant la campagne, même les adversaires de l’initiative – en premier
lieu le conseiller fédéral Pascal Couchepin et le conseiller aux États PDC Urs Schwaller –, à cours
d’arguments, ont dû reconnaître qu’il fallait trouver une solution à ce problème. Il s’agit maintenant
de profiter de la 11e révision de l’AVS en cours pour mettre au point une proposition apte à
rassembler une majorité qui permette aussi aux petits revenus de profiter d’une retraite flexible.
Car, après le rejet de la première mouture de cette 11e révision et l’issue du scrutin de ce jour, une
chose est désormais claire : une 11e révision qui ne prévoirait pas de flexibilisation sociale de l’âge
AVS, mais serait uniquement synonyme de dégradation, n’aurait aucune chance dans les urnes.

Le résultat de cette votation souligne aussi l’importance que l’AVS revêt pour les Suissesses et les
Suisses, qui ne veulent pas de son démantèlement et, lorsqu’il s’agit de l’améliorer, souhaitent agir
avec prudence. Cette prudence, bien compréhensible au vu du durcissement de la crise financière et
économique. les adversaires de l’initiative l’ont détournée à leur profit, en prétendant avec mauvaise
foi que l’âge flexible de l’AVS ne serait pas finançable.



Derniers articles