Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Guatemala : La CSI plaide pour la sécurité du mouvement syndical, indigène et paysan

jeudi 20 novembre 2008 par Claude REYMOND

195/201108

Bruxelles, le 20 novembre 2008 (CSI en ligne) . Dans une lettre
adressée au gouvernement guatémaltèque, la CSI demande que toutes les
mesures nécessaires soient prises pour protéger les membres d’une délégation
du mouvement syndical, indigène et paysan qui fait son retour au pays
aujourd’hui, au terme d’une mission à travers plusieurs pays de l’Union
européenne.

La CSI a organisé, avec le concours de ses organisations affiliées, une
mission composée de représentants du mouvement syndical, indigène et paysan
guatémaltèque. Cette mission s’est rendue dans les capitales de plusieurs
pays membres de l’Union européenne (Bruxelles, Londres, Paris, Madrid,
Berlin, Copenhague et Amsterdam), ainsi qu’au siège de l’Organisation
internationale du travail (OIT), à Genève. La mission, qui a eu lieu du
lundi 3 au jeudi 20 novembre 2008, s’inscrivait à la suite de la Conférence
de la CSI sur le rôle des organisations syndicales dans la lutte contre
l’impunité, inaugurée par le président du Guatemala, Alvaro Colom.

La mission de la délégation guatémaltèque avait parmi ses objectifs de faire
connaître la situation du pays et de solliciter l’aide et la collaboration
des instances gouvernementales nationales, de la communauté internationale,
des institutions européennes -Commission et Parlement européen-, des
organisations des employeurs et des ONG des droits humains, pour renforcer
et consolider l’État de droit, abolir l’impunité et établir un dialogue
social tripartite entre le gouvernement, les employeurs et les syndicats.
Parmi les résultats concrets visés figurait le respect par le gouvernement
et les employeurs des conventions fondamentales de l’OIT, ainsi que la
Convention nº 169 concernant les peuples indigènes et tribaux.

Dans sa lettre adressée aux autorités guatémaltèques, la CSI a également
exprimé sa profonde inquiétude face à la recrudescence des assassinats, des
menaces et des licenciements ayant pour cibles les membres des organisations
syndicales. A ce propos, elle a insisté que des enquêtes soient ouvertes sur
ces crimes et que tout le poids de la loi soit appliqué pour traduire les
responsables en justice.

La CSI représente 168 millions de travailleurs au sein de 311 organisations
affiliées nationales dans 155 pays. http://www.ituc-csi.org

http://www.youtube.com/ITUCCSI

Pour de plus amples informations, veuillez contacter le Service Presse de la
CSI au : +32 2 224 0204 ou au +32 476 621 018

PDF - 101.2 ko
carta_CSI_proteccion_sind_guatemaltecos.pdf


Derniers articles