Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Prise de position du SSP

Face au Plan Victoria 2008

jeudi 15 novembre 2007 par Claude REYMOND

Par l’Edition et la Diffusion de la Prise de Position que nous avons envoyées au Conseil d’Etat et à la Direction des HUG en date due 30 octobre 2007, nous voulons divulguer le plus largement possible les méfaits des mesures décidées par le Conseil d’Etat et appliquées par la Direction des HUG que le personnel connaît et vit au quotidien.

Seul le travail en commun de tous peut permettre la récolte d’éléments et de situations complémentaires à ce document, permettant de poursuivre l’opposition à la dégradation qui s’opère dans les services.

Il est nécessaire de rester solidaire, attentif et vigilant pour que les soins soient donnés en tenant compte du respect :
- des conditions d’hospitalisations des patient-e-s ;
- des conditions de travail des employé-e-s.

Extrait du document PDF disponible ci-dessous


...

Sur la forme

Tout d’abord, nous considérons comme positif que le Plan Victoria 2008 soit soumis à la consultation des organisations qui représentent les intérêts du personnel, contrairement à ce qui s’est passé avec le Plan Victoria 2007.
Nous tenons cependant à formuler 3 remarques :

1) Le délai de consultation, 3 semaines, dont une en période de vacances scolaires, est très court pour une organisation qui doit dans ce bref laps de temps décrypter le document, informer/consulter ses membres et élaborer sa prise de position ;

2) Le document soumis à consultation est relativement opaque et très peu explicite sur le contenu des mesures prévues ; il est dès lors difficile de mesurer l’ampleur des conséquences pour le personnel ;

3) Enfin, certaines décisions ont été prises avant même la consultation, et sont même appliquées par anticipation comme c’est le cas à Loëx ; dans ce cas, la consultation est complètement court-circuitée, ce qui n’est pas acceptable.

Sur le fond

Nous avons toujours été favorables à des mesures qui tendaient à une amélioration des soins et des prestations, pour autant que le personnel ait été dûment consulté à leur sujet et que les conditions de travail des hospitaliers soient garanties, voire améliorées ; selon nous, en effet, amélioration des prestations et qualité des conditions de travail vont de pair.

Ce n’est nullement le but du plan qui nous est soumis : celui-ci obéit à une logique purement financière et administrative et comporte des conséquences très négatives tant du point de vue des conditions de travail du personnel que des prestations à la population.

C’est pourquoi nous tenons à exprimer d’emblée notre désaccord avec le contenu du Plan Victoria 2008. Ce dernier traduit les politiques de rigueur du Conseil d’Etat genevois telles qu’elles ont été consignées dans le plan quadriennal 2005-2009 et s’inscrit pleinement dans le cadre des politiques néo-libérales qui :

  • réduisent partout les coûts hospitaliers ;
  • autonomisent la gestion financière des hôpitaux publics ;
  • ouvrent la concurrence entre ceux-ci et les cliniques privées ;
  • remettent en cause le principe fondamental de l’égalité d’accès aux prestations de santé quel que soit le revenu de chacun-e.

...



titre documents joints

Derniers articles