Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

avant la fusion avec syndicom, avant la fusion avec Communication, avant le Syndicat du livre et du papier, il y avait la

section Genevoise de la Fédération suisse des typographes

lundi 22 avril 2019 par Claude REYMOND

qui sort « du bois » après les 30 glorieuses avec un des premiers débrayages de 1948 contre les licenciements

Le Journal de Genève rapporte le 23-11-1974

Le Journal de Genève rapporte le 23-11-1974


Sécurité de l’emploi

Débrayage décidé par les typos genevois

• Genève, 22.— (ATS) Une assemblée extraordinaire du syndicat des typographes de Genève, a décidé jeudi, en fin de soirée, un débrayage, vendredi prochain, pour protester contre les licenciements dans les Arts graphiques et réclamer la sécurité de l’emploi. Une assemblée réunissant les travailleurs de toutes les entreprises genevoises de la branche sera convoqué en fin de matinée. Le syndicat des typographes lancer a un appel ux autres corps de métier de l’imprimerie pour qu’ils participent à ce mouvement, notamment aux relieurs et aux lithographes.

Le syndicat des typographes de Genève, section de la Fédération suisse des typographes, regroupe la quasi-totalité des quelque 1000 à 1200 typographes du canton de Genève.


Genève : débrayage des typographes

• Genève, 29. — (ATS.) Les typographes du canton de Genève ont débrayé vendredi matin pendant deux heures, pour protester contre les licenciements dans lu branche des arts graphiques et pour réclamer une meilleure sécurité de l’emploi. De source syndicale, on indique que le mouvement, considéré tomme un « débrayage d’avertissement », a été suivi « massivement » et qu’il a touché toutes les entrer prises de la place, une centaine. Une assemblée de protestation a réuni en fin de matinée 400 à 500 typographes (« la moitié des typographes actifs membres de notre section », a affirmé le président du syndicat des typographes de Genève) et de nombreuses délégations syndicales venues manifester leur soutien.

L’assemblée a voté une résolution à l’intention de la section genevoise de la Société suisse des maîtres imprimeurs (SSMI), proposant notamment plusieurs mesures destinées à assurer une meilleure sécurité de l’emploi et de- mandant l’ouverture de, négociations locales sur ces revendications. Pour sa part, la Société suisse des maîtres imprimeurs relève, dans un communiqué publié vendredi après-midi, que, le matin, à Genève, « une partie des membres de la Fédération suisse des typographes a débrayé durant une heure et demie.

« II est évident, poursuit le communiqué, que des interruptions de travail ne contribuent pas à résou- dre les problèmes qui se posent à la profession. » « C’est pourquoi, conclut le communiqué, la Société suisse des maîtres imprimeurs condamne sévèrement de telles provocations. Simultanément, elle tient à affirmer sa volonté de poursuivre tous ses efforts en vue de promouvoir la sécurité de l’emploi. »



Derniers articles