Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

PV2020 : une réforme inacceptable

mercredi 12 juillet 2017 par Claude REYMOND

La hausse de l’âge de la retraite des femmes et la baisse du taux de conversion sont au cœur de la réforme de la prévoyance vieillesse (PV2020). Le but : imposer un allongement de la durée du travail et une baisse des rentes. Les compensations n’adouciront pas cette régression sociale.

Age de la retraite à la hausse
Sous prétexte d’égalité, et ceci alors qu’elles gagnent en moyenne 18% de moins que les hommes, les femmes devraient travailler une année de plus. Au profit de leur patron et au détriment de leur santé ! Imposer à des travailleuses souvent épuisées, de travailler une année de plus est inacceptable. Et dangereux, puisque la retraite à 65 ans pour les femmes prépare les 67 ans pour toutes et tous.

Rentes du 2e pilier à la baisse
PV2020, réduit le taux de conversion dans le 2e pilier. Cotiser davantage, alors qu’une partie des retraité-e-s touchera des rentes réduites, n’est pas tolérable. Le 2e pilier n’est plus sûr : globalement, les rentes sont en baisse, alors que les bénéfices des assureurs sont en hausse : depuis 2005, ils ont encaissé 5,6 milliards de francs !

Rien pour les retraité-e-s actuel-le-s
PV2020 n’apporterait aucune amélioration aux retraité-e-s actuel-le-s, soit près de 2,3 millions de personnes. Au contraire : avec la hausse de la TVA, leur pouvoir d’achat diminuerait.