Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Conférence de presse du 15 janvier 2009

« Projet d’agglomération et libre-circulation des personnes »

jeudi 15 janvier 2009

Mesdames, Messieurs
 
A l’occasion de la publication des actes des assises transfrontalières de la société civile, qui se sont tenues à Genève le 17 mai 2008, nos organisations vous présentent ce document qui constitue à la fois un état des lieux des questions d’emploi, d’urbanisation et d’environnement dans la région franco-valdo-genevoise et un catalogue de propositions concrètes. Notre objectif est de renforcer le poids des associations par des propositions concrètes de politiques publiques à mettre en œuvre dans le cadre des instances régionales transfrontalières pour renforcer la cohésion sociale et réduire les déséquilibres socio-économiques et environnementaux qui affectent les populations de la région.
 
Car si a région franco-valdo-genevoise est une réalité sociale, économique, culturelle et environnementale, sa construction politique ne se fait pas sans tensions. Les déséquilibres existants (emploi, logement, infrastructures…) entre ces différentes entités sont synonymes de prospérité pour certains et de précarisation pour d’autres. Le développement économique soutenu de cette région a également des conséquences sur l’environnement en lien avec les questions d’urbanisation ou de transports. Ces tensions, parfois exacerbées à des fins politiques, ne pourront être résolues que par des politiques transfrontalières volontaristes visant à réduire ces disparités socio-économiques, tout ceci dans une perspective de développement socialement et écologiquement durable. Les frontières sont donc encore bien réelles, mais des instruments, dont le projet d’agglomération, existent pour porter ces politiques transfrontalières.
 
La CEST, le CLE et le SIT affirment la nécessité de renforcer la dimension sociale dans le projet d’agglomération afin d’éviter qu’il ne soit à l’origine de nouveaux déséquilibres ou qu’il ne renforce des tensions existantes. Ce volet reste le parent pauvre du projet, malgré les demandes répétées de chaque coté de la frontière pour que le projet embrasse également cette dimension. Le défi est de faire en sorte que nos propositions deviennent une réalité. Car si le projet d’agglomération ne joue pas un tel rôle, les tensions existantes pourraient conduire du coté suisse à une remise en cause de l’accord sur la libre-circulation des personnes. Remise en cause qui signifierait la fin de l’ensemble des accords bilatéraux et, à fortiori, le coup d’arrêt du projet d’agglomération.
 
C’est pourquoi nos organisations traiteront lors de cette conférence de presse de l’actualité du projet d’agglomération en lien également avec les récentes décisions de la Confédération sur le financement des projets régionaux de transports et la votation du 8 février sur les accords de libre-circulation.
 
Le document est accessible sur le site du SIT : http://www.sit-syndicat.ch/
Et le sera prochainement sur le site du CLE : http://www.cle.li/
 
Pour contact :
 
Hervé Pichelin (co-secrétaire général du SIT) 079 448 95 90
Alain Rouiller (ATE) 0041 (0)22 777.1002


Derniers articles