9 novembre 1932 - plus jamais ça

à la mémoire du 9 novembre 1932, pour la démocratie et la liberté

p.a. CGAS - Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax +41 22 731 87 06

2004

Articles de cette rubrique

Commémoration 9 novembre 2004, par Jérôme Béguin

A la demande de la Communauté Genevoise d’Action Syndicale (CGAS), trois conseillers d’Etat, Robert Cramer, Laurent Moutinot et Charles Beer, étaient présents. Cette demande et la présence de ces messieurs est surprenante dans la mesure où le but de cette commémoration est d’empêcher à l’avenir l’utilisation de l’armée contre le mouvement social. Or ces messieurs sont membres d’un gouvernement qui a fait appel à l’armée lors du G8 en 2003. C’est vrai qu’ils ont de qui tenir : le conseiller d’Etat Thiébaud (...)

Intervention de Laurent Tettamanti

Commémoration 2004 du 9 novembre 1932 Intervention pour le Parti communiste genevois de Laurent Tettamanti
Nous commémorons ici des instants tragiques de l’histoire de notre République, qui illustrèrent le caractère antidémocratique et dangereux des forces armées lorsqu’elles s’engagent hors de leur terrain militaire.
Aujourd’hui comme hier cette tentation existe. L’armée est de plus en plus appelée à remplir des missions de maintien de l’ordre. Sous couvert d’une menace terroriste, elle occupe le (...)

L’histoire d’Arlette Weber...

Le 9 novembre 32, j’avais 12 ans : “Plus jamais ça !”
Arlette Weber est l’une des “fidèles” de la commemoration du 9 novembre… Elle a beau dire : “je ne fais pas de politique”, elle nous fait partager le drame de la fusillade de 1932 avec des mots vibrants, véhéments. Arlette Weber reste en colère, encore bouleversée par la meurtrière surprise de ce jour de novembre. “ Quand je vous raconte ces événements, c’est comme si c’était hier ! Même si les tirs des soldats n’ont duré que deux minutes, ce sont (...)

Discours de Julio CASTRO

Discours de Julio CASTRO (SIB) 2004-11-09
9 novembre 1932 Mesdames et messieurs, chers camarades. Ceci est un témoignage, que je vis quotidiennement en payant de ma personne, il est destiné aux responsables du mouvement syndical afin de les sensibiliser aux problèmes lancinants des travailleuses et travailleurs en situation précaire dans l’un des pays des plus riches du monde. Je parle ici avec mes tripes parce que mon but est de toucher leurs cœurs plutôt que leurs cerveaux. Je vis depuis (...)

discours de Tobias Schnebli

Tobias Schnebli, membre du GSsA, 5 nov. 2004 Présentation de la commémoration 2004 du massacre du 9 novembre 1932. 1932-2004 : sécurité militarisée, démocratie menacée !
Militarisation de la sécurité intérieure : non à l’état d’exception permanent ! La commémoration du massacre du 9 novembre 1932, est pour le GSsA l’occasion de mettre en garde contre la militarisation de la sécurité intérieure à laquelle nous assistons en Suisse et d’appeler la population, les autorités et les militaires genevois à (...)

0 | 5