Comité d’organisation du 1er Mai

p.a. CGAS, Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax +41 22 731 87 06

iban CH24 0900 0000 1775 3619 5

info@cgas.ch

les trois axes de 2018

contre la précarité

samedi 21 avril 2018 par Claude Reymond

23.-/h, c’est un minimum

Toute personne travaillant à plein temps doit pouvoir vivre de son travail. Pourtant, selon le rapport du Conseil d’Etat sur la pauvreté à Genève, publié en 2016, 18% des bénéficiaires de l’Hospice Général travaillent sans que leur salaire leur permette de vivre décemment.

Cette initiative propose des mesures contraignantes à l’égard des entreprises qui discriminent les femmes, parce qu’elle permettra de combattre la précarité et la sous-enchère salariale à laquelle sont exposé-e-s les travailleur-euse-s.


Initiative zér0 pertes

afin

  • d’agir en faveur de la réduction de la concurrence fiscale intercantonale ;
  • de préserver le financement des services publics et des prestations à la population ;
  • de maintenir le niveau des recettes fiscales cantonales et communales ;
  • de renforcer la progressivité de l’impôt

« Les salarié-e-s d’abord ! » « UDC, MCG : stop ! »

La préférence nationale, cantonale, indigène à l’emploi que prônent l’UDC et le MCG est une supercherie inefficace pour lutter contre le chômage et la sous-enchère salariale.

Ne signez pas ces initiatives parce que leurs mesures aboutissent à mettre la pression sur les chômeuses et chômeurs « indigènes » à accepter des conditions de travail au rabais, et ouvrent la porte à une mise au travail forcée.