Comité d’organisation du 1er Mai

p.a. CGAS, Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax +41 22 731 87 06

iban CH24 0900 0000 1775 3619 5

info@cgas.ch

Bienvenue

sur le site du Comité d’organisation du 1er Mai genevois
journée revendicative internationale des travailleuses et des travailleurs


Le Comité d’organisation des manifestations du 1er mai est constitué par les membres collectifs que sont les organisations suivantes : CGAS Communauté genevoise d’action syndicale, Parti du Travail, Parti socialiste genevois, solidaritéS, Les Verts, Syndicat du personnel du BIT, Cartel intersyndical du personnel de l’Etat et du secteur subventionné et les associations de personnel du CERN, de l’OIM, de l’OMPI, de l’OMS et de l’UIT, FICSA Fédération des associations de fonctionnaires internationaux.

Y participent également des organisations associées qui ont fait une demande d’affiliation auprès du Comité.

AVIVO, OSEO Œuvre suisse d’entraide ouvrière, CCSI Centre de Contact Suisses-Immigrés Genève, ASSMP Association Maison Populaire de Genève, MPF Mouvement populaire des familles, ATTAC Genève, CUP Collectif urgence Palestine, JSG Jeunesse socialiste genevoise, DAL Défense des Aîné-e-s des Locataires de l’Emploi et du Social, Jours de mAi, La Gauche-Genève, PCG Parti communiste genevois, ADC Association de défense des chômeurs, Gauchebdo, ACRG Association chilienne de Genève, ADTS Association de défense des travailleuses du sexe, AKM Association Centre culturel des Alévis de Genève, CSDk Centre société démocratique kurde de Genève, Association du personnel du CICR, CSS(r) Centrale Sanitaire Suisse romande, Les Jeunes Vert-e-s Genève, Maintenant le Peuple en Europe - FI


1er Mai 2020 : malgré le coronavirus, manifestons-nous !

Contre le coronavirus protégeons notre santé et nos salaires !
La crise engendrée par l’émergence du coronavirus a exacerbé les inégalités sociales. Du renvoi à la maison sans salaire à l’obligation de se rendre au travail sans réelle mesures de protection sanitaire, les abus patronaux n’ont pas connu de trêve. La crise sanitaire n’aura donc nullement effacé la nécessité d’une journée internationale de lutte des travailleuses et des travailleurs. Les syndicats et organisations du 1er mai vous invitent à (...)