Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Résolution

Non à une révision de la LACI qui réduit les droits des sans-emploi

lundi 15 septembre 2008

La conférence des personnes au chômage et en fin de droit de Comedia, le syndicat des médias, est consternée du message du Conseil fédéral du 3 septembre 2008 et du projet de révision de la LACI (Loi sur le chômage) qui ont été transmis au parlement.

Cette révision de la LACI qui se prétend « équilibrée »

  • prévoit plus d’un demi-milliard « d’économies » sur les prestations allouées aux personnes qui se retrouve sans emploi ; de cette manière, cette révision va éliminer du droit aux allocations de chômage ou réduire les allocations de nombreuses personnes ; toutes et tous sont touché-e-s mais particulièrement les jeunes en fin d’apprentissage ;
  • prévoit des « recettes » nouvelles de près d’un autre demi-milliard en ponctionnant plus qu’avant les salaires de classes moyennes et des classes salariales les plus basses sans toucher aux plus hauts salaires indécents des cadres supérieurs et dirigeants ; la petite contribution de « solidarité » provisoire sur une tranche limitée des salaires élevés n’efface en rien cette injustice flagrante ;
  • n’améliore sur aucun point les prestations pour les personnes sans-emploi et les mesures de réinsertion pour les chômeurs ; au contraire, elle les péjorent gravement ;
  • renforce la traque aux migrants sans papier en obligeant les caisses de chômage à transmettre des données personnelles aux autorités compétentes en matière de droit des étrangers.

La conférence dénonce aussi le fait que les « économies » de 60 millions sur les MMT (mesures de réinsertion au marché du travail) sera déjà mise en application par simple modification d’une ordonnance avant que la révision de la loi entre en vigueur. Ces « économies » seront supportées par les cantons à plus fort taux de sans-emploi.

Ainsi, avec cette révision, la LACI deviendra encore plus une loi contre les chômeuses et les chômeurs qu’il nous faut contester avec détermination.

La conférence demande :

  • à tous les parlementaires soucieux de justice sociale de combattre avec force cette révision de la LACI en commissions et au parlement ;
  • à tous les syndicats, partis et organisations progressistes de se préparer à un référendum si la droite impose cette loi au parlement ;
  • d’envisager un financement de la LACI sur la même base solidaire que l’AVS et l’AI sans plafonnement des cotisations pour les hauts salaires, mais en maintenant le plafonnement des allocations ; la conférence demande à l’USS de calculer les recettes supplémentaires qu’apporteraient ce financement solidaire.

Fait à Berne, le samedi 13 septembre 2008