Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Communiqué de presse du Forum Tamoul Suisse et d’ACOR SOS Racisme

5 juin 2009 à 20h à Lausanne

MARCHE POUR LA PAIX AU SRI LANKA

mercredi 3 juin 2009 par Claude REYMOND

2e jour

Nous sommes une quinzaine de marcheurs à prendre la route. Le temps est beau et la bise nous rafraîchit.

Nous arrivons à Nyon où nous sommes accueillis par le syndic de Nyon, Daniel Rosselat qui fait un beau discours insistant sur la résolution non-violente des conflits et l’importance de cette paix que nous souhaitons. La communauté tamoule de Nyon nous a accueillis avec Philippe Sauvin de L’Autre syndicat.

Au départ de notre marche hier à Carouge, Shiva Thambipillai, secrétaire général du Forum Tamoul Suisse a clairement exprimé dans quel esprit son organisation poursuit ses activités.

« Nous ne sommes pas des chauvinistes. Nous ne sommes pas non plus des adeptes de la violence que la guerre ensorcellerait. Nous ne considérons pas le peuple cingalais comme nos adversaires ou comme nos ennemis. Nous reconnaissons la nation cingalaise. Nous honorons la culture et les traditions du peuple cingalais. Nous ne désirons en aucune manière intervenir dans la vie nationale du peuple cingalais ni menacer sa liberté ni son indépendance. Nous, peuple tamoul, souhaitons vivre dans notre patrie historique comme une nation indépendante, en paix, en liberté et dans la dignité ».

La presse internationale révèle depuis quelques jours les crimes commis par l’armée et les autorités sri-lankaises. Ces crimes que les foules tamoules avaient vainement tenté de prévenir, puis d’interrompre, en manifestant leur espoir devant le siège de l’ONU à Genève tout au long de l’hiver et du printemps 2009. Ce « bain de sang » que John Holmes, coordinateur humanitaire de l’ONU décrivait déjà le 8 avril 2009.

« Ce que j’ai vu m’a fait honte » (Ban Ki Moon, 23 mai 2009)

« Lors de sa visite au Sri Lanka la semaine dernière, des fonctionnaires de l’ONU avaient informé Ban Ki Moon que les troupes sri lankaises avaient tué au moins 20’000 civils tamouls à la fin de leur offensive contre le LTTE. Il n’a pas mentionné ce chiffre à ses interlocuteurs sri lankais. Survolant en hélicoptère la zone prétendument démilitarisée il a vu qu’un massacre de milliers civils tamouls, piégés entre l’armée et les insurgés, avait eu lieu. Ban Ki Moon pourtant n’a toujours pas authentifié les clichés pris depuis son hélicoptère : ils montrent la scène du carnage et d’immenses fosses communes. Cette inexplicable réticence a un précédent. Srebrenica était aussi supposée être une zone sûre et Boutros Boutros Ghali, le prédécesseur de Ban Ki Moon refusait d’admettre la profondeur de l’échec de l’ONU au lendemain de la prise de cette ville par les forces serbes. Il faut absolument clarifier ce qui s’est vraiment passé au Sri Lanka ». (Times, 2 juin 2009)

Ban Ki Moon doit maintenant dire ce qu’il a vu.

« Tuerie impunie », titre l’éditorial du Monde le 1er juin 2009.

La purification ethnique infligée aux Tamouls du Sri Lanka doit prendre immédiatement fin.

L’opinion publique doit être informée.

Nous invitons tous nos amis à nous rejoindre le 5 juin à 20h à Lausanne où se terminera notre première semaine de marche pour partager et diffuser les informations que nous réunissons.

Forum Tamoul Suisse (Shiva Thambipillai, 079 796 78 50)

ACOR SOS Racisme (Karl Grünberg, 079 771 68 47)