Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

2014-09-28 votation caisse maladie unique

recommandations des instances CGAS en rouge


VOTATION FÉDÉRALE

1 Acceptez-vous l’initiative populaire du 21 septembre 2011 « Stop à la TVA discriminatoire pour la restauration ! » (FF 2014 2761) ? NON > résultat GE 26.87% de oui et CH 28.50% de oui

2 Acceptez-vous l’initiative populaire du 23 mai 2012 « Pour une caisse publique d’assurance-maladie » (FF 2014 2759) ? OUI > résultat GE 57.39% de oui et CH 38.13% de oui


VOTATION CANTONALE

1 Acceptez-vous l’initiative populaire "Pour une traversée de la rade" (IN 152) ? NON > résultat 36,37% de oui

Articles de cette rubrique

Rétablir la justice pour les Genevois-es

De 1996 à 2012, la population genevoise a payé plus de CHF 262 millions de primes en trop (soit près de CHF 700.- par assuré-e). Cet excès est allé grossir les réserves des caisses, qui ont parfois été transférées vers d’autres cantons. Sur les 1,7 milliards payés en trop dans toute la Suisse, seuls 800 millions reviendront aux assuré-e-s. Les Genevois-es ne récupéreront que partiellement le trop payé.
La solution : Une caisse publique d’assurance-maladie gérée au niveau cantonal ou (...)

Les mêmes soins. Au juste prix.

Entre 1996 et 2011, les primes ont augmenté de 116% alors que les coûts de la santé ont connu une hausse de 72% (source : Interpharma). Nos primes couvrent des éléments qui n’ont rien à voir avec un système de santé efficace : des campagnes publicitaires coûteuses, des salaires mirobolants pour les cadres, des réserves exagérées (entre 3 et 4 milliards en trop), des frais administratifs superflus pour des changements de caisse (300 à 400 millions par an).
La solution : un seul institut national de (...)

OUI à la caisse publique d’assurance-maladie !

Le système actuel est complètement opaque : les 60 caisses existantes sont censées offrir un produit identique, mais en réalité il y a plus de 300’000 prix différents = personne ne s’y retrouve !

0 | 5 | 10