Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

précisions pour Genève

mardi 7 octobre 2008 par Claude REYMOND

Aux personnes syndiquées à Genève connues du secrétariat CGAS


Mesdames, Messieurs, chères et chers collègues,

Par mon message du 19 septembre, le secrétariat CGAS - à la demande des représentants à Genève de la Confédération syndicale internationale et de 9 autres organisations syndicales de la région - vous annonçait le 7 octobre 2008 comme une Journée mondiale pour le travail décent.

Or, les syndicalistes soucieux de faire le relais dans le Genevois sur cette thématique pour associer l’exigence universelle du travail décent avec celle plus locale portant sur les salaires et bien d’autres, ne se sont retrouvés le 23 septembre qu’un tout petit nombre, bien inférieur à celui de la semaine précédente, dès lors le programme envisagé a été abandonné.

De fait, à la veille de la campagne entreprise au niveau fédéral en faveur du OUI le 30 novembre à l’initiative pour l’âge de l’AVS flexible dès 62 ans, les syndicats locaux n’ont pas souhaité élargir leur communication à son sujet en adjoignant à cette dernière la question du travail décent.

Ainsi donc, aujourd’hui, les composantes de la CGAS distribueront des tracts en faveur de l’initiative sus nommée à leurs affiliées et à la population, et ce dès 05h30 et jusqu’à 13h00 ; une conférence de presse est convoquée avant midi.

Toutefois,

  • parce que plusieurs d’entre-vous s’étaient résolu-e-s à participer au rassemblement annoncé précédemment pour cet après-midi à 17h30 près de la Chaise devant le Palais des Nations,
  • parce que, depuis, il nous a été donné de prendre connaissance de la réponse du Conseil fédéral au Comité de la liberté syndicale de l’Organisation internationale du travail (29-09-2008) pour faire suite à la plainte déposée contre le gouvernement suisse en violation des droits syndicaux,

Jean-Claude Prince, syndicaliste, ex-membre du Conseil d’administration de l’OIT, se plaira à y commenter publiquement l’insuffisante réponse du Conseil fédéral : la protection des élus des travailleurs n’est toujours pas réalisée en Helvétie, et les entraves ou les menaces dont ils sont victimes réduisent leur capacité à promouvoir le travail décent...

Il sera entouré de plusieurs syndicalistes désirant témoigner de la situation.

PDF - 209.9 ko
réponse du Conseil fédéral

PS Les syndicats qui interpellent universellement en faveur du travail décent souhaitent développer une coopération entre les différents pays, en se basant sur l’internationalisme et la solidarité, pour l’éradication de la pauvreté et des inégalités : il faut garantir une mondialisation juste, assortie de mécanismes effectifs de distribution des revenus et des richesses. A ce sujet, nous avons interrogé un syndicaliste africain et un autre d’Amérique centrale, que l’on peut écouter ici



Derniers articles