Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

A propos d’un article du Temps relatif à la Colombie

lundi 23 juin 2008

« Le Temps » de samedi 21 juin nous fait savoir que la Suisse est le quatrième destinataire des exportations colombiennes.Nous sommes nombreux qui aimerions savoir selon quelles conditions et comment sont fabriqués ou cultivés ces produits qui nous parviennent d’un pays qui, s’il n’était pas la Colombie, serait certainement visé par des mesures de rétorsion du fait de la situation absolument épouvantable que subissent une majorité de paysans, les syndicalistes, les membres d’organisations populaires et de Droits Humains.

Un pays qui pour le développement économique de son oligarchie et de ses propriétaires terriens, nationaux ou internationaux, a contraint plus de trois millions de paysans à quitter leurs terres.

Pour les personnes qui veulent ou qui doivent se tenir au courant du fait de leur engagement pour plus de justice dans le monde, ces faits sont incontestables. Comment le gouvernement suisse peut-il à la fois se réjouir de ces liens économiques quasiment mafieux, Glencore ou Nestlé entre autres et prétendre pouvoir jouer un rôle de facilitateur dans un processus de paix ?

Beaucoup de personnes aimeraient connaître ces réalités. Il n’en est de loin pas de même pour les médias, le plus souvent, et pour les gouvernements occidentaux dont la Suisse mais surtout les transnationales établies en Suisse ou liées avec d’autres établies dans d’autres pays.

Encore une chose que « Le Temps » ne nous dit pas : Dans ces exportations colombiennes a-t-on pris en compte les centaines de réfugiés qui ont dû fuir leur pays menacés de mort, voire même pour avoir été victimes d’attentats ou de répression injuste et criminelle.

CHARLY BARONE
GENEVE