Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

déclaration de Claude Reymond, secrétaire syndical CGAS

Nous sommes très fiers de vous accueillir

mardi 14 mars 2006 par Claude REYMOND

Déclaration prévue pour être lue dans le tram 13 pendant le trajet jusqu’à Carouge. Le micro n’ayant pas été commuté correctement, elle fut lue avant le repas.

Nous sommes très fiers de vous accueillir. Nous espérons que vous aurez plaisir à partager ces quelques moments avec nous.

Je remercie toutes celles et ceux qui ont contribué au succès de cette manifestation et je les félicite d’avoir cru en leur propre force pour la réaliser.

Vous êtes, ils sont la preuve qu’en additionnant les compétences on peut aussi multiplier chacune d’elles par toutes les autres.

La personne humaine se distingue dans le monde animal par sa capacité à produire plus que ce qu’elle consomme pour son propre entretien. C’est l’appropriation de ce surplus qui fait l’objet de toutes les convoitises pendant des millénaires.

Jusqu’au 19e siècle, notre force de travail ne dégageait qu’un surplus épisodique, il y avait insuffisance de biens cumulables pour éviter les famines et supprimer l’indigence.

Depuis, les sciences, les technologies et l’instruction permettent d’assurer systématiquement des surplus. On serait en mesure, après chaque cycle de production de redémarrer sur une base plus large, donc de garantir la satisfaction de tous les besoins sociaux sur toute la planète.

Pourtant ces progrès de l’humanité ne réduisent pas d’autant les inégalités en son sein. Au contraire.

Nous buttons maintenant contre les limites de notre système, qui maintient le mode de répartition des richesses dans le cadre des rapports marchands. Pour conserver leur pouvoir, d’aucuns prétendent que la loi de l’offre et de la demande reste la seule possible, que l’évolution de nos sociétés s’arrête-la !

Nous savons qu’ils ont tort.

Et nous saurons renforcer nos contre-pouvoirs pour gagner plus de couleurs, plus de saveurs dans les jours de notre avenir.

L’organisation du peuple travailleur demeure plus indispensable que jamais.

Une de ses formes, c’est le syndicalisme. Bien que le syndicat ait aussi ses limites, c’est encore aujourd’hui une des écoles de la formation au contre-pouvoir.

C’est un des lieux à partir desquels nous devons expérimenter nos hypothèses pour une société plus libre, plus généreuse à l’égard de tous les membres de celle-ci.

J’aime cette école, et je compte sur vous pour en faire une Académie.

VIVE LES BOILLATS !

VICTOIRE POUR LA SOLIDARITE.

JPEG - 54.2 ko
2006-03-12eddyMottazBoillat


Derniers articles