Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

18 octobre = grève au pays de France

jeudi 18 octobre 2007 par Claude REYMOND

message reçu via le réseau syndical international et publié ici pour faire connaître l’expression d’un de ses courants //
à tous nous souhaitons le meilleur succès pour cette journée de démonstration collective ! // (webmaster)

BLOG en grève : tous à la manif !!!
Publié 18 octobre 2007 Journal sur http://socio13.wordpress.com/

Aujourd’hui en France, c’est la grève et ce blog et
une de ses rédactrice Danielle Bleitrach sont aussi en grève,
aucun autre article ne paraîtra
parce que chacun sera certainement occupé par la MANIF…
A Marseille ne doutons pas que,
comme d’habitude ce sera une des plus belle de France.
Voici les raisons pour lesquelles sans préavis
nous rejoignons cette grande protestation.
Encore un mot sur l’audience de notre grève,
voilà demain il y aura 5 mois que nous avons ouvert ce blog
et il y a eu près de 53000 visiteurs depuis cette date…
Les petits ruisseaux font les grandes rivières...
 
Danielle Bleitrac

Pourquoi je manifeste et pourquoi je soutiens cette grève, bien sûr il y a les régimes spéciaux et à travers eux une méthode de nivellement par le bas qui est désastreuse pour tous - mais il y a plus.

ASSEZ DE NIVELLEMENT PAR LE BAS OU ALORS QUE LES MILLIARDAIRES COMMENCENT

Si nous acceptons ce coup de pseudo-égalitarisme, ce seront toutes les retraites qui seront mises à mal, le gouvernement qui parle de « rupture » pratique comme ceux qui l’ont précédé : sous prétexte d’abolir les privilèges, au lieu d’aligner sur le plus favorable, on ramène à la baisse et c’est la nouvelle étape d’une atteinte programmée à l’ensemble des droits. Il faut en finir avec cette stratégie de division des salariés pour mieux les frapper tous en ordre dispersé. Tous ensemble, un pour tous tous pour un…
Mais cela va bien au-delà, la question est encore plus générale : allons-nous comme l’a annoncé l’idéologue du patronat Denis Kessler abandonner le contrat social des lendemains de la libération, il aurait fallu l’actualiser, l’améliorer, mais sous couvert de « réformes » Sarkozy veut démanteler le service public, réduire a quia les syndicats, en finir avec tout ce qui résiste. Pourquoi ? Pour donner toujours plus à ses amis milliardaires, étrangler le budget français en supprimant les recettes à coup de boucliers fiscaux pour mieux déclarer l’Etat en faillite. Un Etat en cessation de paiment quand il s’agit de santé, d’éducation pour la grande masse des salariés et donnant toujours plus à une poignée de nantis, aux spéculateurs dont certains relèvent des tribunaux. C’est la raison essentielle en ce qui me concerne pour laquelle je me mets en grève et je manifesterai. Egalitarisme oui mais que les milliardaires commencent…

TOUS ENSEMBLE, TOUS ENSEMBLE !!!

C’est ce que les syndicats ont compris et cette journée du 18 octobre s’annonce considérable par la masse de ceux qui seront en grève, et par l’unité syndicale.

Parallèlement à la soixantaine de manifestations prévues à Paris - où défileront la plupart des leaders syndicaux - et en province, la grève touche déjà depuis mercredi soir le trafic ferroviaire de la SNCF dès mercredi 20h00 et les transports en commun de Paris et d’Ile-de-France.Signe de l’ampleur des perturbations à la SNCF, moins de 5% des trains circuleront par rapport à un jour normal, annonce dans Le Parisien à paraître jeudi Guillaume Pepy, directeur exécutif de la SNCF.

On nous présente les régimes spéciaux comme un privilège qui rien ne justifie, pourquoi les cheminots partiraient-ils au bout de 37 ans et demi alors que les autres salariés doivent rester 40 ans ? on se souvient que c’est avec le même raisonnement qu’après avoir fait passer le privé à 40 ans, on a tiré la fonction publique vers la même durée, et aujourd’hui il est question pour tous de passer à 41 ans. Mais pour revenir aux régimes spéciaux non seulement ils se justifient par des modes de travail, des pénibilités qui demeurent, mais comme l’explique Didier Le reste, secrétaire général de La CGT cheminot : “Or on nous demande de travailler plus longtemps et de toucher moins”, puisque l’introduction d’une décote va introduire une baisse des retraites de près de 30 %. L’enjeu est là aussi et c’est ce qu’on comprit les retraités de différents secteurs, derrière l’attaque des régimes spéciaux ce sont non seulement les annuités de tous qui sont visés mais aussi le pouvoir d’achat des retraites. Forcer les retraités à réintégrer un marché du travail comme complément à des retraites insuffisantes est un projet gouvernemental. Faire pression sur les salaires en favorisant à la fois l’emploi étudiant et l’emploi des seniors quelle perspective d’amélioration sociale. Moi je suis pour la solidarité entre génération, que les étudiants fassent leurs études, que les seniors qui ont côtisé pour leurs parents aient le droit à une retraite décente, que les enfants ne les aient pas à charge… Je préfère moins d’héritage et plus de sécurité collective… Sans retraite et sans sécurité sociale, le petit pavillon économie de toute une vie sera vite vendu… Déjà que l’on ne s’en sort plus…

Cette question du pouvoir d’achat est au cœur de la mobilisation même si elle n’est pas nécessairement dans les motifs de préavis de grève, Sarkozy a fait campagne sur le pouvoir d’achat des Français, invitant la France qui se lève tôt à s’enrichir, mais on assiste à une montée des prix partout et en particulier sur l’alimentaire. La France qui se couche tard et passe ses nuits au Fouquet’s ne s’en aperçoit pas mais celle qui se lève tôt la reçoit de plein fouet. Par parenthèse moi ce qui m’indigne particulièrement c’est l’annonce du trust Danone : mon yaourt va augmenter de 16% et tout à l’avenant. Je les ai déjà dans le nez depuis les biscuits LU alors maintenant ça commence à faire… Et je ne suis pas la seule…

SARKOZY ET SES SUJETS, SANS PARLER DES SUJETS DE MECONTENTEMENT....PAS TOUCHE AUX SYNDICATS !!!

C’est pourquoi si les régimes spéciaux sont l’étincelle, la conscience s’élargit du fait que l’offensive du gouvernement est globale. Si Sarkozy a été élu c’est faute de perspective politique, mais nous sommes ici sur le terrain de la mobilisation sociale qui dépasse les clivages politiques que le Président a prétendu faire sauter par l’accueil des transfuges du PS. Ce qui est en cause est la vie quotidienne des Français, et pour les plus conscients la recherche des moyens de se défendre. C’est pourquoi pour certains grévistes, il s’agit tout autant de refuser les atteintes au droit de grève. Dans 27 villes de province, à l’appel de la fédération CGT des transports, ont été déposés des préavis de grève contre la mise en place du service minimum à partir de janvier 2008. Les transports réagissent, mais chacun, à commencer par l’éducation nationale, sait bien que ce service minimum sera étendu.

C’est la deuxième raison essentielle de ma grève, j’ai l’intime conviction que les organisations collectives, les syndicats, et même les partis sont un instrument de démocratie, que le droit de grève est essentiel comme d’autres droits non respectés (1), donc j’irai défendre mon droit à être entendu contre l’arbitraire patronal, ses caisses noires finançant les briseurs de grève.

Maintenant il ne leur suffit plus de payer les jaunes, il faut qu’ils introduisent dans la loi une manière légale de briser la grève. Ca je n’en veux pas !!! Même si j’aimerais que l’on vire certaines directions syndicales pas touche au syndicalisme…

A cause de tout cela est comme je ne suis pas la seule à sentir cela, l’inconnu est grande de l’extension de cette grève : ainsi Air France a déclaré qu’il n’y aurait pas de problème, mais dans les aéroports Orly en particulier des mouvements risquent de se développer, sans parler des contrôleurs aériens. Même question pour EDF, où l’on s’attend à « une forte mobilisation ». L’audiovisuel, toute la fonction publique et en particulier les impôts et l’ANPE qui sont en train de subir des « réformes » sans négociation.

Car le problème est également là, le gouvernement a décidé d’opposer « la légitimité » des urnes à la pratique de la négociation syndicale. Il tente, grâce à la manière dont les médias sont actuellement verrouillés en France par les riches amis du Président, de faire jouer la troisième partie de l’élection, celle de sondages d’opinion abondamment commentés dans la presse, il mobilise de pseudo-experts qui viennent sur les plateaux de télévision nous expliquer que le relèvement de la France passe par la fin des « privilèges », pas ceux des grandes fortunes, ceux-là sont augmentés mais par la tonte des salariés, la flexibilité du marché du travail, la précarité généralisée. Et grâce à ces sondages, il prétend faire jouer l’opinion contre les salariés, c’est un petit jeu auquel d’autres gouvernements se sont essayés.

Quelle que soit la durée, quels que soient les prolongements de cette journée, il y a déjà un acquis, les syndicats paraissent avoir été conscients de la nécessité de l’union, de ne pas laisser une stratégie à la Thatcher isolant les mineurs pour mieux frapper les salariés en ordre dispersés s’imposer, plus cette journée de grève et les manifestations seront massives, moins le mouvement s’effilochera, plus le rapport des forces s’établira, il s’agit de le construire c’est le sens de la journée du 18 octobre : imposer au gouvernement de revoir sa copie sur toutes ses mensures, imposer la négociation à l’arbitraire d’un Président de droit divin.

C’est pour cette raison que ce blog et un de ses rédacteur Danielle Bleitrach se mettent en grève, pour aller à la manif.

Danielle Bleitrach

PS:

(1) en particulier je veux un “droit à l’information”, pas la liberté de la presse qui n’est que la liberté des grands annonceurs et des gros patrons de presse, les Lagardère, Dassault et autres… Cette liberté de nous raconter n’importe quoi, de nous pousser à la guerre, à la désunion pour s’en mettre plein les poches, ils l’ont déjà, comme celle d’étouffer l’information qui les gène, ils pratiquent à grande échelle le “délit d’initié”, l’autocensure des rédactions, non je veux autre chose que soit respecté mon droit à l’information. C’est ce que je tente dans ce réduit confidentiel du blog de pratiquer, et c’est là encore une de mes raisons de faire grève et d’aller manifester.




Derniers articles